Interview de Bloody Countess, artiste photographe

~ Bonjour Bloody Countess, vous avez commencé votre démarche photographique il y a de cela deux ans. Quel a été l’élément déclencheur et à quel âge vous êtes-vous lancée ?

Cela fait bientôt trois ans que j’ai commencé à faire de la photo. J’ai eu une année très difficile, très sombre, d’un point de vue personnel, durant laquelle j’ai essayé d’exprimer ma colère (n’ayant que ça à faire), en me mettant à la peinture. Puis peu à peu, je me suis mis à la photo, aimant beaucoup cet art depuis longtemps, notamment le travail de Diane Arbus. J’ai commencé à 30/31 ans…

~ On devine dans vos photographies des thèmes proches de ceux du black metal. Quelles sont vos autres influences ?

Le black metal m’influence sûrement inconsciemment, en ayant écouté beaucoup, mais ce n’est pas mon influence majeure. Mes influences sont nombreuses, et assez classiques. Je citerais en premier la musique (en général), qui est très importante pour moi, puis la littérature, la photographie, le cinéma, l’observation du monde, la nature humaine, la peinture, l’illustration…Puis j’ai une activité constante et…fidèle… : rêver. Rêver et imaginer. C’est en quelque sorte mon leitmotiv, qui, même s’il peut parfois être un inconvénient, m’apporte énormément de choses. C’est devenu un besoin…

~ Votre travail présente nombre de paysages aux ambiances mélancoliques, mystérieuses et presque inquiétantes. De quelle façon procédez-vous à la prise de vue ? Vous promenez-vous toujours avec votre appareil photo, ou bien planifiez-vous des ballades spéciales pour vos clichés ?

La plupart du temps, ce sont des endroits que je repère, que je note dans un coin de ma tête, pour y revenir avec mon appareil. J’ai la chance d’avoir pas mal de temps libre avec mon boulot, je peux donc en profiter. Je fonctionne à l’instinct, et me laisse guider en fonction de ce que je ressens sur le moment. Je n’ai pas de technique particulière, mais lorsque je sais ce que je veux obtenir, je prends beaucoup de photos, et comble par là mon cruel manque de connaissances techniques.

~ En plus de la photographie de natures mortes, vous avez parfois recours à des modèles pour créer des photographies conceptuelles. Quels sont les messages principaux que vous souhaitez délivrer à travers votre art ?

C’est une thématique que j’appelle reflets d’humanité et ou d’inhumanité, dans laquelle j’essaye d’exprimer les folies, les angoisses, les défauts, les tourments de l’être humain. Aussi, la schizophrénie, l’enfermement, les blessures de l’âme, ou l’homme, produit de consommation, sont autant de sujets que j’ai traités sous forme de séries, ou de photos uniques. Je ne prétends pas vouloir passer des messages, mais en tout cas, c’est ce que je ressens au plus profond de moi, c’est ce qui me touche, et c’est ce que je veux exprimer.

~ Vous adonnez-vous à d’autres créations que celles photographiques, comme l’écriture ou la musique par exemple ?

Oui, j’ai écrit un livre, un conte illustré, qui est sorti l’année dernière, publié aux Éditions du Riez, dans lequel j’ai réalisé les illustrations et les textes qui sont des poèmes. Une histoire truffée de références et influences à beaucoup d’auteurs et d’artistes que j’apprécie : Tim Burton, Edgar Poe, Maupassant, etc. J’ai également écrit deux nouvelles sur les vampires qui devraient sortir dans un livre collectif. Et il y a peu de temps, j’ai créé un petit monde autour du personnage principal de mon livre, uniquement en dessin… Je fonctionne par période en fait.

~ De façon plus générale, quel est votre rapport à l’art ? Quelle place celui-ci a-t-il dans votre vie ? Qu’est-ce que l’art vous apporte, ou au contraire vous retire ?

L’art en général me fait rêver, tout simplement. J’ai beaucoup de plaisir à me laisser transporter, à me délecter en regardant une photo, en admirant une peinture, en écoutant une chanson. Juste observer, écouter, contempler. Il ne me procure que du plaisir et du bonheur.

~ En quoi a-t-il été influencé par votre vie ? Et au contraire, comment a-t-il influencé votre vie ?

Il m’apporte de la réflexion sur moi-même et sur le monde en général. Il m’a beaucoup aidée lors de moments difficiles, je lui dois une fière chandelle…

~ Pour finir, quels sont vos projets artistiques dans l’avenir ?

Je prépare ma première exposition parisienne, qui aura lieu en septembre. Un évènement que j’attends avec impatience. Puis quelques projets sur de nouvelles séries photos, car ça fait un moment que je n’en ai pas fait, et ça me manque. Un projet d’écriture également, un roman ou un recueil de nouvelles.

* * *

Plus d’infos :

Page Facebook
Deviantart CountessBloody

~ Rédigé par Violette.

Une réflexion sur “Interview de Bloody Countess, artiste photographe

  1. Merci à vous deux, Bloody Countess & Violette, pour cette interview toute en sincèrité et en simplicité, à l'image du travail de l'Artiste… Encore toutes mes félicitations pour l'expo Renk Arts 😉 *** Melissa

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s