Découverte photographique : Lorelyne

Lorelyne est une jeune faiseuse d’images grenobloise. Elle s’intéresse principalement aux portraits dans des ambiances à la fois naturelles et fantastiques. Si j’ai choisi de porter à vous son univers, c’est parce qu’il m’a marqué par sa spontanéité. En effet, bien que ses photographies soient posées, elles semblent avoir été prises à la volée. On a l’impression que l’appareil s’est glissé dans un univers bel et bien réel, non pas qu’on a posé un décor devant l’appareil … Et c’est ce qui fait toute la différence.

Je vous laisse découvrir l’univers de Lorelyne à travers quelques-unes de ses photographies, et par la même occasion une interview qu’elle a bien voulu nous accorder.

L’Orbe de Neige ou les Copeaux de Lune

~ Premièrement, peux-tu nous parler un peu de toi ? Quelles sont tes activités dans la vie de tous les jours ? Des études peut-être ? Comment te définis-tu ?

Étant dans une année transitoire, j’ignore quoi dire sans risque de le démentir d’ici quelques mois. Dans le simple et le facile, disons que mon quotidien est à l’image des objets qui envahissent ma chambre et des projets créatifs accumulés sur mon bureau : couture, dessin, peinture, sculpture, découpage et autres bidouillages généralement liés à des futures séances photographiques ou essais (parfois ratés) en tout genre. La matière a une place importante dans tout.

Maneide

~ Pourquoi as-tu choisi la photographie pour t’exprimer ? Quelle place celle-ci a-t-elle prise dans ta vie ?

La photographie n’a jamais été réellement un premier choix… Elle a été présente très tôt à des fins purement pragmatiques (et esthétiques) pour illustrer des souvenirs, donner du sens aux écrits, mais ce n’est depuis qu’une petite et timide première année qu’elle s’est un peu émancipée du reste.

Lady Bloody Lust

~ Que veux-tu exprimer par le biais de tes clichés ? Comment définirais-tu tes photographies ?

Le reflet de pensées vraies, de réflexions, des bribes de vie un peu romancées, une espèce de tout un peu brouillon qui puisse lié un thème qui parle aux modèles et qui me représente moi. Quant à définir, ça me semble encore un peu prématuré, étant une débutante encore bien ancrée, je suis encore en recherche d’une « patte », d’un truc un peu indicible qui puisse m’appartenir et tenir lieu de cachet (espérons alors qu’il se présentera le gredin).

Bagues à l’âme

~ Comment organises-tu tes séances de prises de vue ? Sont-elles toujours parfaitement organisées à l’avance, ou privilégies-tu la spontanéité ?

Aucune séance et aucune personne ne se ressemble, et j’espère pouvoir continuer dans cette voie… J’aime sublimer l’image que me renvoie la personne, j’aime la romancer, la portraitiser de manière suffisamment forte et fantastique pour que ça ait du sens pour moi. J’ai besoin de trouver un terrain d’entente, établir un pont entre deux univers pour que quelque chose puisse se faire, ce n’est jamais d’une évidence évidente mais je crois que jusqu’ici tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice !

These are a Few of my Favorite Things

~ Est-ce que tu prévois des résultats précis, ou bien laisses-tu davantage de place à l’improvisation ? Préfères-tu les photos dotées de mises en scènes complexes, ou bien les photos simples et davantage tournées vers l’émotion ?

Je pars toujours dans une direction pour m’égarer dans une autre… C’est assez sidérant : plus j’imagine avec précision, plus je m’éloigne dans les faits et les prises ! C’est un peu comme pédaler pour aller en arrière… Mais la frustration laisse vite place à la surprise.

Faune

 ~ Qu’est-ce qui fait, selon toi, une bonne photo ? Qu’est-ce qui est plus important, la technique ou bien l’imagination ?

 Épineuse celle-ci… A chacun ses critères. Aimer le « beau brut », ou le « beau maîtrisé », c’est une affaire de goût et d’affects. J’aime lorsque l’un sublime l’autre (comme chacun je crois), après « ma bonne photo » est une photo qui s’imprime sur la rétine, celle qui ne quitte jamais vraiment la mémoire et qui émeut encore et encore.

In her Arms

~ As-tu recours au post-traitement ? Quelle place Photoshop doit-il avoir, selon-toi, dans un travail photographique ?

Les maladresses en matière de maîtrise des logiciels me trahissent très souvent. Je ne touche généralement qu’aux coloris et aux contrastes, parfois la lumière quand je parviens au résultat escompté, sans quoi, photoshop (et autres) sont pour moi de grandes énigmes en attente d’être élucidées. J’aimerai pouvoir utiliser leurs ressources pour aller toujours plus loin dans l’Idée… Rude.

Goldy Olga

~ Dans ce domaine aujourd’hui omniprésent qu’est la photographie, ne trouves-tu pas difficile d’apporter sa touche propre ?

La toile permet de guetter les travaux de tous… Et alors naturellement l’influence se fait à vases communicants qu’on en soit conscients ou non. La photographie étant pour moi une étape supplémentaire à quelque chose que je ne définis toujours pas, ça donne une dose de recul pour ne pas en être inquiétée. L’espèce d’anonymat qui m’accompagne est un confort notable dans beaucoup de cas.

Chasse à la Brume

~ Sinon, es-tu intéressée par d’autres formes d’art ? Est-ce que tu écris ou dessines par exemple ?

Beaucoup de domaines m’intriguent et m’interpellent. J’aime la matière et la créativité, j’aime bricoler, bidouiller, avec tout et n’importe quoi donc cela amène à du tâtonnement dans d’autres formes d’art oui. J’ai beaucoup écrit à une époque, les textes autrefois secrètement gardés pour moi et mes proches ont fini par être exposés aux yeux invisibles des internautes. (Sait-on jamais : http://collier-de-cendres.skyrock.com/ pardonnez-moi le choix de la plateforme.)

Candeur et (autres) coquetteries

 ~ Quelles sont tes inspirations ? Tes artistes préférés ?

Je m’inspire de fragments un peu éparpillés partout, il est rare qu’un artiste me parle dans sa personnalité et la globalité de ses œuvres, je finis toujours pour être un peu plus étrangère à quelque chose à un moment donné, je préfère donc conserver un degré de distance et prendre chaque chose comme un univers à part entière…

Within Watercolor

 

 * * *

 

Pour aller plus loin :

Deviantart
Page Facebook

 

⇒ Article rédigé par Violette.

Une réflexion sur “Découverte photographique : Lorelyne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s