L’allée aux glycines

Photographie : Sarachmet 

C’est un portail bleu et rouille aux volutes folles,
Sur lequel retombent comme boucles frivoles
Grappes de lilas et tourbillons de glycines
Violet pastel parsemés de reflets pourprine,
Dont la senteur aérienne sème d’intimes
Songes vermeils depuis des souvenirs infimes
Aux promeneurs fous divaguant les yeux au ciel,
Adoucis par l’air frais du soir teinté de miel.
C’est devant ce portail que les volutes folles
De vos cheveux de blé mur aux boucles frivoles
M’apparurent, sous leur couronne de glycines
Faisant ressortir vos joues pleines et pourprine,
Lady secrète, dont la longue robe intime
Découvrait l’épaule dans un soupir infime,
Laissant à côté des organza bronze et ciel
Luire dans l’air du soir la douce peau de miel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s