Taltos, d’Anne Rice

Quatrième de couverture :

Qui est donc l’étrange Mr Ash, géant calme et d’une infinie douceur, collectionneur de poupées anciennes et philanthrope ? À la tête d’un immense empire financier, est-il vraiment le seul survivant de l’espèce légendaire des Taltos ? Il a toute raison de le croire. Mais bientôt il apprend par un mystérieux informateur que l’on a signalé l’un des siens en Écosse, sur les lieux mêmes où, des siècles plus tôt, avant l’arrivée des Romains, il dirigeait son clan. Ses investigations le propulsent aussitôt dans l’univers de Rowan Mayfair et de sa famille de sorcières, tourmentée de toute éternité par fantômes et démons. Des femmes dotées de tempérament de feu et de pouvoirs exceptionnels, qui ne sont pas sans lien avec l’héritage des Taltos…
Taltos est le troisième et dernier livre de la trilogie formant La Saga Des Sorcières. Si ce tome continue de développer l’histoire de la famille Mayfair, notamment par le biais de Mona, et dans une moindre mesure Rowan, l’intrigue se concentre principalement sur les origines et la vie des Taltos, notamment par le biais d’Ash Templeton, un milliardaire aux mains anormalement longues et collectionneur de poupées.
Contrairement aux volumes précédents, l’histoire de la famille Mayfair est ici reléguée au second plan. En effet, l’intrigue la concernant se limite à une vengeance contre une branche dissidente du Talamasca dont les traîtres sont très vite identifiés. Le roman se concentre quasi exclusivement sur les Taltos – comme son titre l’indique. Ces informations nous seront révélées par Mr. Ash,  un Taltos originel que la Famille rencontrera lors de sa vendetta. Nous y apprenons leurs origines, comment se sont-ils retrouvés dans la lande écossaise, leur connexion avec Saint Ashlar, mais également qui était réellement Lasher, et comment certaines femmes ‘humaines’ peuvent mettre aux mondes des Taltos. Ce dernier point nous amène directement a leur affinité prédisposée avec les Mayfair qui sera aussi expliqué.
Je vous ai dit que les Mayfair étaient relativement effacés de ce livre. Sachez que ce n’est pas totalement vrai. Mona Mayfair tient une part, et un rôle, très important pour le dénouement de cette trilogie. Dénouement qui, soit dit en passant, j’ai trouvé un peu facile,mais qui laisse une fin plus qu’ouverte pour ce couple atypique. Je n’en dirais pas davantage pour ne pas vous gâcher la surprise.
Le style Rice est dans la pure continuité du reste de la trilogie, ce qui est très appréciable. Cependant, Taltos m’a laissé une drôle d’impression. Je ne sais pas vraiment comment la décrire, mais il m’a semblé que ce tome n’avait pour but que d’en écrire davantage et démystifier ce peuple énigmatique que sont les Taltos ; une chose qu’il fait très bien au demeurant. Pourtant, si l’ont met de coté les chapitres ‘Mona’, les parties Mayfair n’ont que très peu d’intérêt, sinon de leur faire rencontrer Mr. Ash, tant leurs péripéties sont prévisibles.
Au final Taltos est un bon roman qui achève la trilogie de La Saga DesSorcières en beauté et qui, malgré quelques lenteurs et de trop longues longueurs, lève toutes les zones d’ombres qu’avaient posées ses prédécesseurs. Il est désormais temps de s’attaquer aux Chroniques des Vampires, monument qui nous fera retrouver très vite nos attachantes Sorcières.
Taltos, Anne Rice – Pocket 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s