Un manoir pour refuge, d’Ena Fitzbel

Résumé « à ma façon » :
Mila, qui vit à Prague avec sa grand-mère est élève au lycée français. Elle y a pour amis des jeunes gens de toutes nationalités et, surtout, une belle gothique aux cheveux roses et un charmant belge aux expressions fleuries. Il y a aussi les horripilant(e)s camarades qu’elle apprécie moins et qui le lui rendent bien. 
On découvre vite que les rêves de Mila la transportent en Ecosse, dans un ancestral manoir aux recoins secrets, où elle devient une autre personne. Cet espace onirique devient vite le lieu de rencontre d’avatars de tous ses amis et une sorte de prison dont chacun veut pouvoir s’échapper sans toutefois en être banni (amour oblige !). Fantômes, fuites dans des corridors sans fin, amitiés révélées ou brisées : les jours et les nuits de personnages ne sont pas de tout repos. 
Lecteur, on tourne les pages en cherchant la clef de cette énigme.
J’ai plongé dans ce livre, happée par le « pitch » sympathique : une joyeuse équipe de lycéens, la belle ville de Prague, une mystérieuse plongée dans le quotidien d’un manoir façon dix-neuvième siècle, au gré des rêves… Moi : séduite ! 
J’ai passé un très bon moment de lecture. Le style est fluide et agréable, l’intrigue prenante et les personnages attachants. Ajoutez à cela le charme des noms des quartiers : « Üjetz », « Karluv Möst », « Pétrin », « Stare Mesto »… qui fait agréablement voyager, et l’ambiance des habitants du Manoir, depuis les domestiques jusqu’à la famille très « tea-time », en passant par les piliers sculptés et les escaliers dérobés.
Le début du roman alterne judicieusement entre la vie à Prague et le rêve, au Manoir. Les descriptions y sont dépaysantes et bien tournées. Ensuite, cela s’emballe, on « sent » que les personnages ne maîtrisent plus leurs passages de l’un à l’autre. Peut-être qu’au lieu d’une explication au phénomène, l’auteure nous en livre un peu trop, qui s’entrecroisent et se répondent.
Fond de mythologie et vortex de science fiction ? oui, il y en a aussi…
Malgré quelques bémols dus au foisonnement d’idées de l’auteur, au degré de complexification croissant dans l’univers chimérique, à mesure que le lecteur s’y enfonce, à la suite des héros,  on ne peut qu’avoir envie de connaître le fin mot de cette histoire. 
Si, comme moi, vous aimez les mystères et les merveilles du pays des songes : ce livre vous comblera ! 
Un petit mot à son auteure ici : https://www.facebook.com/ManoirPourRefuge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s