L’enfant des cimetières, par Sire Cedric

Quatrième de couverture :

Un fossoyeur vivant près d’un cimetière est pris d’une folie hallucinatoire et tue toute sa famille avec un fusil à pompe avant de se suicider. Un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les occupants d’un hôpital et tue Kristel, une artiste peintre. Plongé dans cette épidémie meurtrière, David, photojournaliste et compagnon de Kristel, décide de mener l’enquête. Avec l’aide d’Aurore, une jeune collègue ambitieuse, et du commandant de police Vauvert, ils vont être bientôt confrontés à l’inimaginable. Meurtres sordides et suicides pour le moins étranges s’enchaînent sous les yeux terrifiés des trois enquêteurs. Nathaniel, aussi insaisissable que maléfique, n’est pas un jeune homme ordinaire… L’enfant des cimetières prend un plaisir manifeste à tuer, à prolonger l’agonie douloureuse de ses victimes. Homme ou démon ? Rien ne semble pouvoir l’arrêter dans son abominable quête. David, qui n’a plus rien à perdre, est prêt à tout pour venger Kristel, quitte à suivre Nathaniel jusqu’en enfer.
L’enfant des cimetières, aussi appelé Alexandre Vauvert – tome 1, est un roman que l’on pourrait qualifier de thriller fantastique, ou thriller surnaturel. En effet, si l’univers où se déroule l’enquête est le nôtre – à savoir en France, et à notre époque – des monstres et autres créatures imaginaires sont également de la partie.
Avant de continuer, je dois vous avouer que c’est mon premier livre du genre, et surtout mon premier Sire Cédric. Je dois également vous avouer que j’ai ouvert ce livre avec pas mal d’appréhension, notamment à cause d’Angemort, que je n’ai pas – encore – lu, mais dont on m’avait parlé avec beaucoup de réserve. Une appréhension en rien dissipée avec la préface de la nouvelle édition dudit roman, où l’auteur se justifie presque d’avoir écrit son livre.
Je dois pourtant admettre que j’ai trouvé L’enfant des cimetières plutôt bon. Après un prologue un peu mystérieux, dont on ne saisit que tout son sens à la fin du roman, l’histoire s’enchaîne dans une succession d’une centaine de chapitres très courts. Je pense que c’est ce mode d’écriture, assez peu courant dans mes lectures, qui donne son rythme et sa profondeur à l’histoire. En effet, il permet de changer de point de vue, de personnage et surtout d’endroit très rapidement et permet de fait, de raconter des événements qui se déroulent en même temps avec une grande facilité.
Au-delà de cette forme d’écriture des plus agréables, l’enquête est plutôt bien construite, sans longueur et crédible dans son déroulement. Les rebondissements sont nombreux et bien amenés. Notons également que l’évolution psychologique des personnages centraux, David et Alexandre, est des plus ‘naturelles’ malgré la rupture avec le rationnel auquel elle est confrontée. J’ai bien conscience que cette dernière phrase vous paraîtra un peu sibylline, mais je m’en voudrais de vous gâcher certaines parties de l’intrigue. Au même titre que je parlais de crédibilité, il s’agit bien sûr d’une crédibilité portée dans l’univers développé dans le roman – et de sa dimension ésotérique prononcée.
Cela dit, tout n’est pas parfait. J’ai trouvé la fin un peu facile, notamment sur la nature du pacte évoqué mais en aucun cas révélé. Nous ne savons pas non plus comment le méchant en a conclu à la nature surnaturelle de Nathaniel, ni comment ce dernier peut l’aider dans son dessein. Je ne parlerais pas de l’évasion digne d’un film hollywoodien. « Des détails » vous allez me dire. Certes, mais qui gâchent un peu les choses.
Cela dit, malgré ces points de détail, je ne peux que vous recommander la lecture de L’enfant des cimetières, parce que j’ai passé un très bon moment avec cette enquête et que l’ajout d’une dimension ésotérique à notre réalité est des plus plaisante. En espérant que la suite soit de la même fraîcheur !
L’enfant des cimetières, Sire Cedric – POCKET 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s