L’Épouvantable Peur d’Épiphanie Frayeur de Séverine Gauthier et Clément Lefèvre

epouvantablepeurepiphaniefrayeur

Titre: L’Épouvantable Peur d’Épiphanie Frayeur
Date de parution
 : 12 octobre 2016
Scénario de Séverine GAUTHIER et illustrations de Clément LEFÈVRE
Collection : Métamorphose
Édition : Soleil

Voici Éphinanie. Elle a huit ans et demi.
Et voici sa peur, elle a huit ans aussi.
En huit ans, Épiphanie n’a pas beaucoup grandi.
Sa peur, SI.

epiphanie3
Illustration de Clément LEFÈVRE
Épiphanie a un sérieux problème, elle a peur. Peur de son ombre devenue aussi encombrante qu’incontrôlable. Avec ce compagnon bien incommode et impossible à défaire, la jeune fille ne peut plus faire un pas dans l’existence sans que peur ne lui mette des bâtons dans les roues et ne l’empêche d’avancer. Pour résoudre son problème, elle doit se rendre au cabinet du docteur Psyche, spécialiste des phobies rares et insolites. Dans son parcours, au milieu de la forêt, elle tombe sur un curieux guide moustachu qui, ayant perdu son sérieux, n’est plus capable de garder les pieds sur terre et flotte comme un ballon de baudruche au gré des courants d’air. Épiphanie parvient alors, sans trop de peine, à convaincre le bonhomme de venir consulter le praticien avec elle. Entre un « sérieux problème » de peur et un « problème de sérieux », la jeune fille pense bien que tous deux auraient bien besoin des lumières du psychiatre. Bien malgré elle, après une auscultation plutôt musclée et peu réussie chez le docteur Psyche, Épiphanie termine sa course chez un coiffeur excentrique qui s’est donné pour but de dompter les cheveux « figés de peur » de la jeune fille. En effet, la peur a eu pour conséquence de lui dresser les cheveux sur la tête de manière permanente. Le remède à cette peur serait donc de remettre cette masse désobéissante dans le sens de la gravité. Les efforts du professionnel des problèmes capillaires se soldent malgré tout par un échec cuisant. Sans compter que l’ombre de la jeune fille finit par déchaîner sa colère. Avec son sérieux problème de peur toujours sur les bras, Épiphanie continue son chemin et fait des rencontres bien saugrenues : un preux chevalier sans peur et sans reproche, et le cirque ambulant de la 12e nuit du dompteur Alfio Delmonico qui ne craint aucune bête sauvage. Qui du chevalier ou du dompteur aura raison de la peur d’Épiphanie ? Seul le reste de l’histoire peut nous le dire… À moins que la solution se trouvât à l’origine, bien plus proche qu’elle n’y paraissait.
epiphanie_frayeur_26_27
Extrait: planches n°26 et n°27, scénario de Séverine GAUTHIER et illustration de Clément LEFÈVRE


L’Épouvantable Peur d’Épiphanie Frayeur
est une de ces œuvres savoureuses et uniques issues de l’incroyable collection Métamorphose des éditions Soleil. À mi-chemin entre un livre de conte, un album illustré et une bande-dessinée, l’ouvrage surprend agréablement le lecteur. Les talents de conteuse de Séverine GAUTHIER ne sont plus à démontrer. Elle est notamment aux commandes du scénario d’autres publications comme Aristide broie du noir et Cœur de pierre (avec Jérémie ALMANZA aux illustrations) ou L’Homme Montagne (avec Amélie FLÉCHAIS aux illustrations). Quant à Clément LEFÈVRE, dont le trait arrondi et l’utilisation de couleurs chatoyantes sont reconnaissables, il a entre autres mis en images les deux volumes de Suzine et le Dorméveil publiés dans la même collection.

planchea_288645
Extrait: planche n°13, scénario de Séverine GAUTHIER et illustrations de Clément LEFÈVRE

Ensuite, L’Épouvantable Peur d’Épiphanie Frayeur ne tarit pas de références littéraires en tout genre. L’univers imaginaire tout à fait absurde fleure bon l’étrangeté née de la plume de Lewis CARROLL et de son œuvre qu’on ne nomme plus, Alice au pays des merveilles (Alice in Wonderland). Le livre s’ouvre sur une forêt, avec ses fléchages à en faire perdre la tête à plus d’un, très semblables à ceux rencontrés par Alice lorsqu’elle se lance sur les traces du lapin blanc. Les dialogues et les jeux de mots burlesques en sont tout aussi inspirés. Le lecteur peut également reconnaître dans la figure du preux chevalier celle de L’Ingénieux Hidlago Don Quichotte de la Manche (El ingenioso Hidalgo don Quijote de la Mancha), le protagoniste haut en couleur de Miguel de CERVANTES. Si dans l’histoire, les moulins ne font pas partie du paysage, l’homme vêtu d’une armure rutilante cherche toujours à sauver les demoiselles en détresse, surtout lorsque son existence se résume à cette unique activité.

lc3a9pouvantable-peur-dc3a9piphanie-frayeur-gauthier-lefevre-polymorphe
Illustration de Clément LEFÈVRE

À côté de ces hommages, sous couvert d’une épaisse couche d’absurde, L’Épouvantable Peur d’Épiphanie Frayeur reste une belle leçon de vie et nous montre le chemin pour surmonter ses peurs, qu’elles aient la forme d’une gigantesque ombre menaçante ou non. Que vous souffriez d’un « sérieux problème de peur » ou d’un « problème de sérieux », sachez que les solutions sont toujours plus simples qu’elles n’y paraissent. Il suffit peut-être de commencer par regarder votre problème en face ?

***

En savoir plus:

Sévérine GAUTHIER: http://www.bedetheque.com/auteur-12175-BD-Gauthier-Severine.html

Clément LEFÈVRE :
https://www.facebook.com/Clément-Lefèvre-1216727548355350
http://nenent-illustrations.tumblr.com/

Éditions Soleil : http://www.soleilprod.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s