The Old Operating Theatre Museum

DSC00839

Allons bon, croyez-vous que nous nous étions reposés sur nos lauriers pendant cette petite pause estivale ? Que diantre, non ! Votre serviteur faunesque n’est jamais vraiment en vacances dans une ville fourmillant de mille curiosités comme Londres. Vous êtes-vous bien reposé ? Bien bien, car aujourd’hui, je vous emmène… à l’hôpital. Vous m’avez bien entendue. Pas que je m’inquiète pour votre santé, rassurez-vous (bien que je le pourrais, avec beaucoup de bienveillance). Tout près de la gare London Bridge, dans St Thomas Street, se trouve une des unités de l’hôpital du même nom (ou presque) Guy’s and St Thomas Hospital (cette unité appartient aujourd’hui à Guy’s Hospital, pour être plus précise). Je ne vous pousse pas directement vers l’entrée du bâtiment, mais je vous invite à voir de l’autre côté du trottoir, un peu plus loin dans la même rue. Actuellement cachée par un bon nombre d’échafaudages peu seyants pour cause de rénovation, se dresse St Thomas Church, l’unique vestige de l’ancien grand St Thomas Hospital, premier du nom. Le musée en question se situe dans la mansarde de l’établissement chargé de dispenser les soins de santé à l’époque victorienne. Aujourd’hui, il a été rebaptisé The Old Operating Theatre Museum & Herb Garret. Pour y accéder, il faut gravir un très long escalier en colimaçon, aux marches terriblement raides et escarpées (ceux qui ont le vertige ou autres claustrophobes passeront leur chemin, pas d’ascenseur, malheureusement). Respirez un bon coup, nous allons monter doucement. Une fois arrivé en haut, prenez une bouffée d’air, vous allez pénétrer dans un lieu vieux de plus de trois siècles, une véritable plongée dans le temps sous les combles de l’église.

DSC00785

St Thomas Church, dédiée à saint Thomas Beckett et plus tard à l’apôtre St Thomas lors de la Réforme, fut très probablement, à l’origine, la chapelle d’un hôpital médiéval. Cependant, personne ne sait à quel moment elle a été érigée à l’emplacement actuel. L’établissement a été agrandi au début du XVIIe siècle, mais a très vite été laissé à l’abandon, à un tel point que selon certains rapports datés de 1697, plus aucun fidèle n’osait s’aventurer en ces lieux à cause de leur état de délabrement très avancé. L’église a été reconstruite entre 1668 et 1702 dans un style plus néoclassique avec la mansarde que nous lui connaissons actuellement. Cet édifice, considéré comme superflu par rapport à la Southwark Cathedral, a été converti au XIXe siècle en salle capitulaire de ladite cathédrale. La mansarde, déjà utilisée à la époque pour le séchage et le stockage des herbes médicinales par St Thomas Hospital, a été en partie transformée en bloc opératoire séparé de l’aile réservée aux femmes. Avant 1822, les femmes étaient opérées à même la salle commune de soins, et cette configuration était bien inconfortable pour la plupart des patientes. En 1862, lorsque St Thomas Hospital fut déménagé à Lambeth où il se situe de nos jours, l’accès à l’herboristerie et la salle d’opération fut condamné et se retrouva réduit à une ouverture dans le mur septentrional de la chambre située au premier étage de la tour du clocher. Quiconque voulait pénétrer dans la mansarde devait se munir de courage et d’une bonne échelle. En 1956, Raymond Russell, chargé d’enquêter sur l’histoire de l’hôpital, décida d’aller fureter dans la mansarde et tomba sur une véritable capsule temporelle dans un excellent état de conservation, et ce, en dépit d’un siècle de poussière accumulée ci et là. Cette découverte relève alors de l’extraordinaire puisqu’à ce jour, aucune salle d’opération datant du XIXe siècle n’a été retrouvée en Europe, hormis celle-là (1).

Ce premier petit interlude historique terminé, commençons notre visite.

Le musée s’ouvre sur l’Herb Garret, soit la partie « apothicaire » et « herboristerie », ou l’entrepôt de toutes les plantes médicinales utilisées à l’époque. Chaque fiole, panier, pot est libellé, vous aurez donc bien de la lecture.

DSC00794

DSC00801

DSC00800

La particularité de ce musée est de présenter de véritables plantes, graines, épices et fruits séchés dans le mobilier d’époque, exactement comme si l’herboristerie était toujours en fonction au moment de votre visite. Il va sans dire que l’entièreté des échantillons doit être renouvelée à intervalle régulier pour garantir leur fraîcheur. Les fioles et autres récipients de conversation sont pour la plupart d’origine, ainsi que les outils chirurgicaux exposés dans les vitrines. Certains médicaments produits à l’époque ont été précieusement conservés pour le plus grand bonheur des curieux. Vous pourrez observer une sélection de remèdes contre quelques maladies victoriennes bien sympathiques, notamment le choléra ou la peste noire.

DSC00813

Les plus assidus trouveront parmi les étagères plus que chargées certaines pépites terriblement curieuses, comme cette conserve de Chocolate Worm Cakes, des gâteaux au chocolat et surtout au vermifuge qu’on donnait le plus souvent aux enfants pour les débarrasser de leurs hôtes encombrants. Les conditions sanitaires de l’époque étaient telles qu’une bonne partie de la population souffrait de vers et d’autres parasites intestinaux.

DSC00825

Une partie de l’exposition est consacrée à la gynécologie et à la chirurgie, ainsi qu’une autre à la pédiatrie. À travers les différents sections, le visiteur peut se rendre réellement compte des difficultés de la vie à l’époque victorienne. St Thomas Hospital accueillait surtout les indigents et autres parias, ainsi que les femmes de « petite vertu ». Rappelez-vous, l’hôpital se trouve à Southwark, connu à l’époque pour être le bas quartier de Londres (et lorsque les soins hospitaliers ne remettaient pas les patients sur pieds, vous vous doutez bien que ces pauvres âmes finissaient souvent dans des fosses communes comme à Cross Bones Graveyard, situé vraiment à quelques rues de l’hôpital). L’exposition comporte également une petite partie « cabinet de curiosités » et une section où sont exposées des coupes d’organes afin de montrer les différents dégâts engendrés par certaines maladies de l’époque (âmes et estomacs sensibles s’abstenir).

Une fois l’Herb Garrett traversée, on se retrouve enfin dans l’Operating Theatre. L’endroit est plutôt exigu et ressemble à un amphithéâtre aux dimensions modestes. Les étudiants de médecine pouvaient assister aux opérations depuis les gradins. Le bloc opératoire se trouve au dernier étage pour un accès optimal à la lumière du jour grâce au toit vitré. Chaque opération se devait d’être la plus brève possible, car rappelons-le, les anesthésiants ont été seulement introduits en 1847 et les produits antiseptiques vers les années 1860. De plus, le lieu n’était ni ventilé ni chauffé à l’époque (2). Profitez pour descendre dans le bloc et observer la table d’opération et les divers types de bandages utilisés pour panser les plaies.

DSC00845

DSC00848

Pour ressortir du musée, il vous faudra faire le chemin inverse et retraverser l’Herb Garrett, puis redescendre l’infernal escalier de la tour du clocher. Comptez une bonne grosse heure pour faire le tour de la mansarde et passer en revue tous les incroyables vestiges d’une médecine d’antan avec un regard attentif et curieux. Faites bien attention à ne pas vous blesser en vous rendant au musée ou en ressortant, ce serait assez embêtant, même si l’hôpital ne se situe pas bien loin…

The Old Operating Theatre Museum accueille également de nombreux séminaires, des expositions temporaires, ainsi que des reconstitutions d’opération dans des conditions d’époque chaque samedi. Veuillez vous référer au site officiel.

***

(1) Traduit et adapté de “History of the Museumˮ. The Old Operating Theatre and Herb Garret. Web. 16 Sept 2017.

(2) Traduit et adapté de “History of the Old St Thomas Hospitalˮ. The Old Operating Theatre and Herb Garret. Web. 16 Sept 2017.

*Toutes les photographies sont de moi, sauf mention contraire.

Horaire : Tous les jours de 10h30 à 17h00, mais à vérifier sur le compte twitter ou sur place.

Prix : 6,50£ adulte, 5£ tarif réduit, 3,50£ moins de 18 ans

Adresse :
Old Operating Theatre Museum and Herb Garret
9a St Thomas Street, London, SE1 9RY


→ Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous soutenir financièrement sur Tipeee, plateforme de mécénat participatif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s