Les splendeurs d’Anders Zorn

4._anders_zorn_le_buisson
Le buisson.

Depuis le 15 septembre, le Petit Palais à Paris rend hommage à Anders Zorn, peintre suédois des XIXe XXe siècles, par une exposition réunissant près de 150 œuvres de l’artiste. Une rétrospective chronologique, respectant les périodes picturales de Zorn : ses débuts comme jeune prodige à l’académie de Stockholm, ses aquarelles somptueuses dont sa « période aquatique », ses huiles sur toile qui font le tour du monde avec ses portraits de personnalités, son retour à la terre et ses peintures de genres, puis son intérêt pour le nu mêlé à la photographie ; le tout entrecoupé d’eaux-fortes, souvent des esquisses de peintures, mais aussi des portraits de collègues artistes. Je suis allée voir cette exposition sans attendre grand chose, parce que je ne connaissais pas du tout ce peintre, et j’ai été plus que ravie ! La scénographie est bien faite, le décor à la nordique est sobre et met les toiles en valeur, le tout donne une impression de paisibilité, propice à la contemplation.

Anders Zorn est né à Mora, en Suède, en 1860. Il n’a jamais connu son père, mais hérite malgré tout d’un certain pécule, lui permettant d’entrer à l’Académie Royale des Beaux Arts de Stockholm à l’âge de 15 ans. Il se fait rapidement une réputation de prodige et son aquarelle En Deuil (1880) est exposée à la présentation annuelle de l’Académie. Il se fait remarquer et la bonne société suédoise se met alors à lui commander des portraits.
Il rencontre en 1881 celle qui sera son épouse : Emma Lamm, et ils se marieront quatre ans plus tard, après ses séjours en Angleterre et en Espagne. Ces voyages lui permettent d’affiner sa technique de l’aquarelle. Il s’applique à travailler la lumière, ses reflets dans l’eau, et plusieurs de ses tableaux sont pour cela de vrais chefs-d’œuvre, comme

sommarnoje_1886_akvarell_av_anders_zorn
Vacances d’été.

Vacances d’été, magnifique aquarelle qui nous happe au premier regard. Les Zorn voyagent en Méditerranée où ils parcourent l’Espagne, l’Algérie, la Grèce, et en Angleterre, où ils habitent le temps d’un hiver en Cornouailles. C’est à ce moment qu’Anders commence la peinture à l’huile.
En 1888 ils s’installe avec sa femme pendant huit ans à Paris, et fréquente les impressionnistes. Manet, Millet, Degas l’inspirent, et sa peinture se tourne vers le nu, dont En plein air (~1890). Lors de l’Exposition Universelle en 1889, il est décoré de la Légion d’Honneur pour son œuvre. En 1893 il est choisi par la Suède comme directeur de l’art suédois représenté à l’Exposition Universelle de Chicago. Il profitera d’une année aux États-Unis pour visiter, peindre et faire le portrait de personnalités mondaines ou politiques comme le Président Théodore Roosevelt.
En 1896, les Zorn retournent habiter en Suède, à Mora. Anders s’intéresse au folklore de son pays natal, aux traditions, et plusieurs de ses peintures dépeignent la vie rurale. On aperçoit des paysannes faisant le pain, des jeunes filles nues au bain, des chalets rustiques, diverses fêtes représentées comme la Fête de la Saint Jean (1897), etc. Zorn est

Anders Zorn: Midsommardans.NM 1603
Fête de la Saint Jean.

tellement connu que des membres de la famille royale de Suède lui commandent leurs portraits. Il retourne à Paris en 1906 pour l’exposition de 166 de ses œuvres. A partir de 1910, il se concentre sur sa technique picturale, et son Autoportrait en rouge naît. Il s’adonne également beaucoup à la gravure, et sa dextérité ajoute à sa célébrité. On peut observer de nombreux portraits d’hommes dont le roi de Suède Oscar II, le peintre Liebermann, Verlaine, et divers nus, scènes de Paris la nuit, etc.
Il décède le 22 août 1920 âgé de 60 ans et est enterré dans le cimetière de Mora. Sa femme lui survit encore 21 ans, et s’appliquera pendant ce temps à ouvrir un musée dédié à l’œuvre de feu son mari.

Anders_Zorn_-_Självporträtt_i_rött_(1915)
Autoportrait en rouge.
zorn-4
La gardienne de vaches.
air_zorn
En plein air.

L’œuvre de Zorn est magistrale à plus d’un titre : l’hyper réalisme de ses peintures, malgré les coups de pinceaux qui, de près, semblent grossiers et aléatoires, ses aquarelles qui rendent si fidèlement la lumière qui se joue de l’eau, ses eaux-fortes tellement bien faites qu’on en dirait des photographies ; tout cela démontre un talent inné, qui a d’ailleurs grandi hors des sentiers battus de l’Académie de Stockholm, lors des voyages en Europe, dans les pays méditerranéens et aux États-Unis. Zorn s’adonnait beaucoup à la photographie, et l’on peut soupçonner que cela l’a beaucoup aidé pour nombre de ses travaux, dont ses eaux-fortes et ses nus dans la nature. Il faisait cependant beaucoup de portraits en peignant à l’instinct, par de larges coups de pinceaux sans travaux préparatoires, directement chez les commanditaires. Zorn fait partie des portraitistes les plus recherchés du XIXe siècle.
Les 150 œuvres exposées au Petit Palais ont été prêtées par le musée Zorn de Mora et le Nationalmueum de Sotckholm, ainsi que par la BNF, qui possède une grande collection d’eaux-fortes de l’artiste.

waltz-1891
Les Waltz.
portrait-of-elizabeth-sherman-cameron-1900
Portrait d’Elizabeth Sherman Cameron.
nude-woman-arranging-her-hair-1907
Femme nue arrangeant ses cheveux.

 

Voici quelques gravures, autrement appelées eaux-fortes :

 

 

⇒ Exposition du 15 septembre au 17 décembre 2017.

 

 

* * *

 

Sources :

Artefields.de : Anders Zorn, l’hyper réalisme des sensations.
Enkidoublog.com, De paysage en paysage : Anders Zorn, peintre suédois (1860-1920) : les jeux de lumière sur l’eau et la peau… – Biographie (I)
Petitpalais.paris.fr : Anders Zorn, le maître de la peinture suédois, dossier de presse.
Archive.org : Exposition Anders Zorn : peintures, eaux-fortes, aquarelles et sculptures : catalogue des oeuvres exposées (17 mai-16 juin 1906), Galeries Durand-Ruel.
Gallica.bnf.fr : estampes et gravures.

 


→ Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous soutenir financièrement sur Tipeee, plateforme de mécénat participatif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s