Découvrir les sabbats païens, aux éditions Danaé.

tumblr
Site : Tumblr. La roue de l’année pour l’hémisphère Nord.

Une collection colorée et concise

Elle fait du bruit dans la communauté païenne : collection colorée arrêtée au nombre de huit ouvrages, elle trône, complète, sur plus d’une étagère magique maintenant. Je vous parlerai aujourd’hui brièvement de la collection de livres sur les huit fêtes païennes, parue aux éditions Danaé. Traduction d’ouvrages en langue étrangère, elle ne fait pourtant pas défaut à l’esprit général de la collection. Elle se veut claire, concise et variée. Explorons alors un peu ce que ces livres proposent…

 

Dissection de ces ouvrages

1 – Introduction à la collection :

Elle replace en son contexte chaque livre, puisque chacun fait partie de cette série des « Célébrations païennes ». Ainsi, l’introduction explique brièvement la roue de l’année, chère aux païens. Proposant l’ouverture sur le livre, elle délivre un message intéressant  — si ce n’est un pari — : quel que soit l’horizon dans lequel le lecteur s’inscrit, il y trouvera au moins une chose utile ! Précédant l’ouvrage se trouve aussi une roue de l’année, divisée en sabbats, et relativisée par la notion d’hémisphère ! Eh oui, le solstice d’été n’est pas forcément en juin ailleurs…

2 – Les anciennes & nouvelles voies :

site babelioJe regroupe ici deux éléments qui sont distinctement divisés dans ces livres-là. Cependant, il paraît judicieux de les réunir, car ils traitent tous deux des us et coutumes, modernes comme d’autrefois. Les histoires et traditions des « anciennes voies » sont assez bien documentées, et les ouvrages n’hésitent pas à aborder différentes coutumes. La recherche est réelle derrière, et les noms ne sont pas lancés au gré des lignes. C’est sans doute la partie la plus digne d’intérêt pour quiconque voudrait se renseigner sur l’histoire des célébrations des solstices et des équinoxes. La partie suivante, sur les « Nouvelles voies », n’est pas moins remplie, et nous en apprenons beaucoup sur les traditions renouvelées, ou les adaptations des célébrations à notre époque… L’ouvrage sur Beltane, par exemple, recense quelques endroits du monde où est célébré le 1er mai. Bonnes adresses et  notions clefs sont au rendez-vous. Cette partie-là est aussi l’occasion pour l’auteur de présenter quelques premières idées pour une célébration, qu’elle soit simpliste ou plus élaborée. Une promenade le jour du printemps peut suffire !

3 – Charmes et divination :

Une partie un peu plus ésotérique que la précédente, qui pouvait faire cas de quelques pratiques traditionnelles à cheval entre les coutumes affirmées ou négligemment jetées sur l’épaule, et l’usage magique. Avis donc aux plus avancés d’entre nous, qui ne se contenteront peut-être pas d’une simple balade de printemps. Divination par les fleurs au printemps ou magie des seuils à Samhain, beaucoup d’idées sont données, adaptables toujours. La simple curiosité peut aussi tout à fait pousser le lecteur à explorer ces nombreux charmes. Pas de rituels complexes ici, mais de simples suggestions, qu’elles soient de l’ordre du tarot ou d’une bougie.

4 – Recettes & Bricolage :

amazon4La partie qui m’a sans doute le plus plu ! Elle propose des activités créatives et manuelles, adaptables pour être vécues avec des enfants — si l’on en a —, et qu’on souhaite les inclure dans ce rapport intime au cycle naturel. Masques, bâtons à clochettes et recettes de cuisine y abondent. Je crois que chacun peut y trouver son compte, qu’il soit plus manuel ou cuisinier. Les recettes peuvent être aussi celles d’huiles ou d’onguents magiques pour cette occasion, et là, le côté ésotérique reprend le dessus. Décoration, cuisine : c’est l’occasion de reprendre goût aux activités matérielles !

5 – Prières & Invocations :

Cette section-là est intéressante pour quiconque voudrait formuler une oraison particulière pour cette  période précise, destinée aux fées ou aux morts par exemple.  Partie plus courte que les autres en général, cela n’empêche point sa grande richesse, pour le lecteur curieux. Bien sûr, les oraisons proposées peuvent être ignorées, ou remaniées pour mieux correspondre à vos attentes. C’est la partie qui m’a sans doute le moins concernée. Cependant, elle peut donner de fières idées !

6 – Célébrations rituelles :

amazon3Ce segment propose des rituels plus complexes dans l’air du temps (ou du sabbat…).  Partie plus canonique sans nul doute, elle peut satisfaire un païen débutant qui voudrait avoir un cadre précis pour sa volonté de célébrer la date. Les rituels proposés sont complets et incluent souvent de grands principes wiccans, si ce n’est magiques en général — et c’est là où la plus grande rigidité de ce qui est proposé peut arrêter la « sorcière libre d’esprit ». Cependant, le cadre proposé inspire à chacun sa version de la célébration. En réalité, il appartient à chacun et chacune de doser son implication dans la lecture, et de voir ce qui lui siéra le plus ! Pour les plus libres d’esprit, je recommande les premières parties, plus souples, mais pour ceux et celles qui nécessiteraient un rituel pas à pas, cette partie est plus adaptée.

7 – Correspondances diverses & variées :

Précieuse partie qui concentre toutes les correspondances entre le sabbat en question et les pierres, les minéraux, les arcanes, les coutumes, etc. Pour les esprits les plus synthétiques, cette partie est parfaite ! Enfin, elle se clôt généralement sur des versions différentes du sabbat selon les pays.

Les points appréciés

J’ai pu apprécier leur clarté, et leur découpe astucieuse, comme je l’ai montré précédemment. Ils peuvent être utilisés pour la simple curiosité des us et coutumes d’autrefois, ou servir techniquement au païen en manque d’idées. Sans exposer une doctrine forcément rigide, l’ouvrage nous conduit doucement à renouer avec certaines pratiques, qu’elles soient manuelles comme la croix de Brighid lors d’Imbolc en février, ou plus spirituelles comme une magie des seuils. Attirée par cet aspect manuel, j’ai grandement apprécié les recettes de cuisine que l’on y trouve, souvent simples — pas forcément véganes. La première partie, plus historique, sur les « Anciennes voies », peut être une bonne base pour s’informer des réalités de la célébration, m’en étant moi-même servi pour un futur article sur le mois de mai… Dans tous les cas, ces petits ouvrages forment une collection complète et très richement fournie, autant par le texte que par les illustrations. De couverture souple, très fine, ils sauront se glisser dans le restant de vos étagères si cela a piqué votre curiosité, ou si Ostara approchant vous attire…

 

Collection « Célébrations Païennes » à retrouver sur le site des éditions Danaé.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s