Interview de Louis Braquet, entre peinture et psyché

Louis Braquet est un artiste américain d’une trentaine d’années, dont le travail est résolument inspiré des grands peintres classiques et des mythes antiques. Ses toiles, de facture classique ou surréaliste, mêlent courbes féminines et aplats de couleurs vives, ce sont des odes aux femmes fatales des mythes antiques et bibliques qui le fascinent, toujours lascives, muses des peintres depuis la nuit des temps. Peintures, estampes, reproductions d’œuvres existantes ou œuvres originales, le travail de Louis Braquet ne peut laisser indifférent.

Pygmalion

~ Hello Louis! Can you tell us about your artistic experience? (Bonjour Louis ! Pouvez-vous nous raconter votre parcours artistique ?)

My journey towards becoming an artist began with my earliest memory in life. The first recollection I have is of a gorgon, or Medusa, appearing to me while I was walking around my grandparents’ farm at about the age of 3 or 4, from the best I can deduce. This experience was my first awareness of myself as a self-conscious individual, as well as my first conscious awareness of fear and eroticism. I was naturally frightened by the sudden appearance of supernatural reptilian humanoid, but also somewhat enchanted, erotically, by her feminine form and sensuous movements, which I later likened to those of a belly dancer. This experience ingrained in me at a very young age the tangible reality of the realm of mythological archetypes, and also attuned my attention to both ordinary and non-ordinary reality. Over the ensuing years, a number of unusual psychic experiences occurred to me including dreams of past lives, lucid dreams, recurring episodes of sleep paralysis, and a near death experience wherein I ventured through what I can only liken to Hell, encountered an extra terrestrial, and was shown the psychedelic ecstasy of « Christ consciousness. » Towards the end of that near death experience, I was shown a number of ancient artistic creations, from Stonehenge to Babylonian sculptures to Renaissance paintings, as though I were being pulled back from the beginning of time to return to my body’s current position in time and space, before regaining consciousness. It was shortly after the aforementioned experience, at 20 years old, that I began to take visual art very seriously, and began copying paintings from the old masters and before with a standard ink pen. Though I had been drawing from as far back as I can remember, this was when I began to make a daily habit out of it. I joined my extensive readings in Jungian and Freudian psychology with my artistic endeavors, and originally produced much more surrealistic art than I have come to focus on in recent years.

Mon parcours pour devenir un artiste a commencé avec mes tous premiers souvenirs. Le premier que j’ai est une gorgone, ou Méduse, m’apparaissant alors que je marchais dans la ferme de mes grands-parents à l’âge de 3 ou 4 ans, de ce que je peux déduire. Cette expérience a été la première fois que j’ai eu conscience de moi-même en tant qu’individu, de même que j’ai pris conscience de la peur et de l’érotisme. J’avais naturellement peur de la soudaine apparence à la fois reptilienne et humanoïde de la gorgone, mais j’étais aussi enchanté, érotiquement, par ses formes féminines et ses mouvements sensuels, que j’ai comparé plus tard à ceux des danseuses du ventre. Cette expérience imprégna en moi, dès le plus jeune âge, la réalité tangible des archétypes mythologiques, et me sensibilisa davantage à la réalité ordinaire et non ordinaire. Les années suivantes, un certain nombre d’expériences psychiques se sont produites, dont des rêves de vies antérieures, des rêves lucides, des épisodes récurrents de paralysie du sommeil, et une expérience de mort imminente durant laquelle je dirais m’être aventuré en enfer, avoir rencontré un extraterrestre, et où m’a été dévoilé l’extase psychédélique de la « conscience du Christ ». Vers la fin de cette EMI, on m’a montré nombre de créations artistiques anciennes, de Stonehenge aux peintures de la Renaissance en passant par les sculptures babyloniennes, comme si j’avais été ramené du début des temps à la position actuelle de mon corps dans le temps et l’espace, avant de reprendre connaissance. C’est peu après cette expérience, à 20 ans, que j’ai commencé à prendre l’art visuel très au sérieux et à copier des tableaux des anciens maîtres, et avant avec un stylo à encre standard. Bien que je dessinais d’aussi loin que je me souvienne, c’est à ce moment que j’ai commencé à en faire une habitude quotidienne. J’ai joint mes lectures approfondies en psychologie jungienne et freudienne à mes efforts artistiques, et j’ai produit à l’origine beaucoup plus d’art surréaliste que je ne l’ai fait au cours des dernières années.

Pathetique

~ You produce a lot of paintings inspired by famous works of great masters such as Andy Warhol, Caravaggio, Da Vinci, etc., but always with your peculiar touch. Is it a challenge for you to do this? (Vous produisez beaucoup de tableaux inspirés d’œuvres célèbres de grands maîtres comme Andy Warhol, Caravaggio, Da Vinci, etc., mais toujours avec votre touche particulière. Est-ce un défi pour vous de le faire ?)

I have always loved reading as much as I love visual art, and actually graduated from college with an English degree. As such, I was reading art history books before I was intently focusing on producing my own art work, and so the lives and psychological makeups/personalities of the great artists of the past are deeply familiar to me. I am thus very comfortable with replicating the works of artists I am familiar with in this way. I do generally like to add my own touch, as I feel that I am engaging in a conversation with the spirits of these figures in doing so.

J’ai toujours aimé lire autant que j’aime les arts visuels, et j’ai même obtenu un diplôme d’anglais à l’université. Ainsi, je lisais des livres d’histoire de l’art avant de me concentrer sur la production de mes propres œuvres d’art, ce qui me permet de bien connaître la vie et la personnalité des grands artistes du passé et leur psychologie. Je suis donc très à l’aise avec la reproduction d’œuvres d’artistes que je connais bien de cette façon. J’aime généralement y ajouter ma propre touche, car j’ai l’impression d’engager une conversation avec les esprits de ces personnages en le faisant.

Reinterpretation of Da Vinci’s The Last Supper (closeup)

~ You also represent famous figures such as Beethoven, Betty Boop, E. A. Poe, Anna Pavlova, etc. Do you have a bond with them? What figures inspire you the most? (Vous représentez également des personnages célèbres tels que Beethoven, Betty Boop, E. A. Poe, Anna Pavlova, etc. Avez-vous un lien avec eux ? Quelles personnalités vous inspirent le plus ?)

When I do represent historical figures in my work, in portraiture style, it is done because I feel a deep seated connection to these individuals. Beethoven, for instance, is someone who I’ve studied in depth, in terms of both his musical compositions and his biography. I taught myself to play many of his works on piano many years ago, in much the same way that I studied painters’ works to aid me in developing my painting skills. Similarly, I feel a psychological connection to the tragic women of early 20th century American cinema, as they reflect certain aspects of my anima, or my « soul » in a Jungian sense, which is understood to be of the opposite sex of an individual. Furthermore, E. A. Poe is another figure I’ve done portraits of, and in his case it was again due to his having served as something of a mentor or a source of inspiration during a period of my life when I was writing short stories and poetry.

Lorsque je représente des personnages historiques dans mon travail, en portrait, c’est parce que je ressens un lien profond avec ces individus. Beethoven, par exemple, est quelqu’un que j’ai étudié en profondeur, tant dans ses compositions musicales que dans sa biographie. J’ai appris à jouer plusieurs de ses œuvres au piano il y a de nombreuses années, de la même façon que j’ai étudié les œuvres des peintres pour m’aider à développer mes compétences en peinture. De même, je ressens un lien psychologique avec les femmes tragiques du cinéma américain du début du XXe siècle, car elles reflètent certains aspects de mon anima, ou mon « âme » au sens jungien, qui est compris comme étant du sexe opposé d’un individu. De plus, E. A. Poe est une autre figure dont j’ai fait des portraits, et dans son cas, c’est encore une fois parce qu’il a servi de mentor ou de source d’inspiration pendant une période de ma vie où j’écrivais des nouvelles et de la poésie.

Lady of the Lake

~ We can say that women have the main place in your art. Some are femme fatale and others naive creatures, some mythological (Pandora, Circe, Eve, Ishtar…) and others from books (The Blessed Demozel from the wonderful poem by D. G. Rossetti, Juliet…). What can you say about this? (Nous pouvons dire que les femmes ont la place principale dans votre art. Certaines sont des femmes fatales et d’autres des créatures naïves, certaines mythologiques (Pandore, Circé, Eve, Ishtar…) et d’autres viennent de livres (The Blessed Demozel du merveilleux poème de D. G. Rossetti, Juliette…). Que pouvez-vous en dire ?)

Women are featured most often in my original compositions due to my anima/soul/unconscious presenting itself to me as a feminine figure, as described previously. As an artist of a somewhat archaic predisposition with a favoritism for shamanic and surrealist techniques of mind expansion, I derive inspiration from the activity of my unconscious in the form of dreams and visions. Thus, I am frequently met with by female figures in my unconscious who serve as guides in my artistic journeys into my psychic depths.

Les femmes sont le plus souvent représentées dans mes compositions originales parce que mon anima/âme/inconscient se présente à moi comme une figure féminine, comme expliqué précédemment. Artiste d’une prédisposition quelque peu archaïque avec une préférence pour les techniques chamaniques et surréalistes d’expansion mentale, je puise mon inspiration dans l’activité de mon inconscient sous forme de rêves et de visions. Ainsi, je rencontre fréquemment des figures féminines dans mon inconscient qui me servent de guides lors de mes voyages artistiques dans mes profondeurs psychiques.

Almost Blue

~ Eroticism plays a big part in your work. Is it a major source of motivation for you? (L’érotisme joue un grand rôle dans votre travail. Est-ce une source majeure de motivation pour vous ?)

Eroticism is a theme which is very important to me, artistically and thematically. While I don’t generally tend towards the vulgar or pornographic end of the spectrum, mild sensuous eroticism is an overarching theme in many of my original compositions. The reason for this is that the unconscious, from whence I derive much of my inspiration, is generally understood to be the storage facility for repressed erotic fixations and tendencies which have been deemed by modern western culture to be worthy of repression, or removal from daily conscious awareness. The history of art is thoroughly littered with sensuous and erotic themes, from ancient Mesopotamia through the Renaissance and well beyond the late 19th century Symbolist and Art Nouveau movements. From a classical psychoanalytical standpoint, the reason for this is that repressed erotic urges resurface in the field of consciousness in the form of grand cultural aspirations and achievements. That is to say, the libidinal energy behind repressed, or thwarted, sexual motivations is transformed into artistic and culturally progressive activities which result in what we have come to identify as the signatures of advanced civilization, such as artistic and scientific pursuits, organized commerce, and architectural and engineering innovation, to name only a few. Art which deals with erotic themes, therefore, is in my opinion the cultural product most true to its origins.

L’érotisme est un thème qui est très important pour moi, tant sur le plan artistique que thématique. Bien que je n’aie généralement pas tendance à être vulgaire ou pornographique, l’érotisme doux et sensuel est un thème dominant dans plusieurs de mes compositions originales. La raison en est que l’inconscient, d’où je tire une grande partie de mon inspiration, est généralement compris comme le lieu de stockage des fixations érotiques refoulées et des tendances qui ont été jugées par la culture occidentale moderne comme étant dignes de répression, ou de retrait de la conscience quotidienne. L’histoire de l’art est parsemée de thèmes sensuels et érotiques, de la Mésopotamie antique à la Renaissance et bien au-delà des mouvements symbolistes et Art Nouveau de la fin du XIXe siècle. D’un point de vue psychanalytique classique, la raison en est que les pulsions érotiques refoulées refont surface dans le domaine de la conscience sous la forme de grandes aspirations et réalisations culturelles. C’est-à-dire que l’énergie libidinale derrière les motivations sexuelles refoulées, ou contrecarrées, se transforme en activités artistiques et culturellement progressistes qui aboutissent à ce que nous en sommes venus à identifier comme les signatures de la civilisation avancée, comme les activités artistiques et scientifiques, le commerce organisé, l’innovation architecturale et technique, pour n’en citer que quelques-unes. L’art qui traite de thèmes érotiques est donc, à mon avis, le produit culturel le plus fidèle à ses origines.

Angel 3 (closeup)

~ We can describe your work as vintage, baroque, and pop (thanks to the colors). Do you agree? How would you describe it? (Nous pouvons décrire votre travail comme vintage, baroque et pop (grâce aux couleurs). Êtes-vous d’accord ? Comment le décririez-vous ?)

I think « vintage, baroqe, and pop » is a satisfactory summary of my work in general. It certainly tends towards the vintage and classical end of the historical spectrum, which I can state is a direct result of my personal tendency to relate more to past eras. I grew up reading classical literature, watching early Hollywood films from the 1920s and 30s, and listening to classical, jazz, and old rock music, so my tastes and artistic propensities lean away from the present, to be sure. Aside from simply being exposed to antique culture, I believe my innate psychological type is of an archaic sort as well, though I cannot provide physical proof of this. I feel my sensitivity to the subtle realm of archetypes and the unconscious is something I share with people of an earlier, perhaps ancient, time when shamans and visionaries were celebrated figures among their peers. I do make an effort to bring the artistic trends of the past into the modern world, however, and that is a result of my tastes for more contemporary work as well. I have been greatly influenced by pop artists and I also find aspects of the current technological age fascinating, perhaps in the way someone transported from the 18th century might. All in all, the term I’ve somewhat effortlessly gravitated towards to describe my work in general has been « visionary. » It is a broad term, but so is the scope of my work, I believe.

Je pense que « vintage, baroqe, et pop » est un résumé satisfaisant de mon travail en général. Elle tend certainement vers l’extrémité vintage et classique du spectre historique, ce qui, je peux l’affirmer, est le résultat direct de ma tendance personnelle à me rapporter davantage aux époques passées. J’ai grandi en lisant la littérature classique, en regardant les premiers films hollywoodiens des années 1920 et 1930 et en écoutant de la musique classique, du jazz et du vieux rock, alors mes goûts et mes tendances artistiques s’éloignent du présent, bien sûr. En plus d’être simplement exposé à la culture antique, je crois que mon type psychologique inné est en plus d’une sorte archaïque, bien que je ne puisse pas fournir la preuve physique de ceci. Je suis sensible au domaine subtil des archétypes et de l’inconscient, quelque chose que je partage avec les gens d’une époque antérieure, peut-être ancienne, où les chamans et les visionnaires étaient des figures célèbres parmi leurs pairs. Je m’efforce cependant d’intégrer les tendances artistiques du passé dans le monde moderne, et c’est aussi le résultat de mes goûts pour les œuvres plus contemporaines. J’ai été grandement influencé par les artistes pop et je trouve également fascinants certains aspects de l’ère technologique actuelle, peut-être de la façon dont quelqu’un a transporté les choses du XVIIIe siècle. Dans l’ensemble, le terme vers lequel j’ai gravité sans effort pour décrire mon travail en général a été  » visionnaire « . C’est un terme large, mais la portée de mon travail l’est aussi, je crois.

Reinterpretation of Caravaggio’s St. John the Baptist

~ Can you tell us about your daily routine as an artist? (Pouvez-vous nous parler de votre quotidien d’artiste ?)

My daily routine typically consists of generally quiet, slow-paced, and meditative nocturnal habits. I like to wake up around
3 p.m. and reflect on dreams, or perhaps read for a while before I walk out to the nearby lake to watch the sunset. Sunset is a magical time of day for me, from whence I derive immense creative energy. I begin to feel my inspiration and creative vigor building as the sun and moon share they sky for that brief period of time. Witnessing the outward depiction of the conscious mind (sun) and the unconscious (moon) in union just before the sun sinks into the lake on its journey through the underworld propels a similar hero’s journey within my psyche, and I generally return home ready to begin work for through the night and into the morning. It might be worth mentioning that I have always been fascinated with vampire lore, although only insofar as I can relate to their general preferences for the sensual quiet stillness of night over the din of day. While I work, I derive immense benefit from coffee and small amounts of liquor. I find these two substances work in tandem to simultaneously subdue creativeinhibitions as well as increase stamina and focus.

Ma routine quotidienne consiste généralement en des habitudes nocturnes plutôt calmes, lentes et méditatives. J’aime me réveiller vers 15 heures et réfléchir sur mes rêves, ou peut-être lire un peu avant de me rendre au lac voisin pour observer le coucher du soleil. Le coucher du soleil est pour moi un moment magique de la journée d’où je tire une immense énergie créatrice. Je commence à sentir mon inspiration et ma vigueur créatrice se développer à mesure que le soleil et la lune se partagent le ciel pendant cette courte période de temps. Témoigner de la représentation extérieure de l’esprit conscient (soleil) et de l’inconscient (lune) en union juste avant que le soleil ne s’enfonce dans le lac pendant son voyage à travers le monde souterrain propulse un voyage de héros similaire dans ma psyché, et je retourne généralement chez moi prêt à commencer à travailler pour la nuit et le matin. Il vaut la peine de mentionner que j’ai toujours été fasciné par les traditions vampiriques, mais seulement dans la mesure où je peux comprendre leur préférence générale pour la tranquillité sensuelle de la nuit par rapport au vacarme du jour. Pendant que je travaille, je tire d’immenses bénéfices du café et de petites quantités d’alcool. Je trouve que ces deux substances travaillent en tandem pour maîtriser simultanément les inhibitions créatives tout en augmentant l’endurance et la concentration.

Circe

~ One of my favorite painting is The Death and the Maiden. Can you tell us the creation process? (L’un de mes tableaux préférés est The Death and the Maiden. Pouvez-vous nous parler du processus de création ?)

The following response for the question regarding Death and the Maiden is taken from a description I wrote for an art account which featured the work on their site:

This painting is my take on a classic visual art motif which originated during the renaissance, and was revived in the romantic era. The implication of the motif is that everyone, regardless of their beauty or societal status, is subject to the same ultimate fate. I personally find the melding of erotic and macabre themes enthralling, as those two concepts embody the beginning and the end of all life. The ancient mystics generally recognized, under varying names, the two primal forces inherent to nature as being the life and death drives, or eros and thanatos. Freud would later go on to suggest the same, in a non-spiritual context, via his Oedipus Complex theory, wherein these oppositional forces are said to create the tension which compels human consciousness and culture (including visual art) to ever more grandiose heights.

La réponse suivante à la question concernant Death and the Maiden est tirée d’une description que j’ai écrite pour un compte d’art qui présentait l’œuvre sur leur site :

Cette peinture est mon interprétation d’un motif d’art visuel classique qui a vu le jour pendant la Renaissance et qui a repris vie à l’époque romantique. L’implication du motif est que chacun, indépendamment de sa beauté ou de son statut social, est soumis au même sort ultime. Personnellement, je trouve passionnant le mélange de thèmes érotiques et macabres, car ces deux concepts incarnent le début et la fin de toute vie. Les anciens mystiques reconnaissaient généralement, sous différents noms, les deux forces primaires inhérentes à la nature comme étant les pulsions de vie et de mort, ou eros et thanatos. Freud proposera plus tard la même chose, dans un contexte non spirituel, par le biais de sa théorie du complexe d’Œdipe, où l’on dit que ces forces d’opposition créent la tension qui pousse la conscience et la culture humaines (y compris les arts visuels) à des sommets toujours plus grandioses.

The Death and the Maiden

~ Finally, do you have any advice for young artists? (Enfin, avez-vous des conseils à donner aux jeunes artistes ?)

I would advise young artists to intently study the old masters. That sounds somewhat commonplace, I know, but the fact of the matter is that we have much to learn from their patience and dedication inexecuting such life like work in an era when materials were costly and the whole creative process involved in producing a large scale painting was akin to the making of a film today. Teams of workers were often employed to aid in various elements of the process, such as grinding pigments and, in many cases, painting under layers. Aside from the phenomenal techniques employed by the artists of the Renaissance era, their dedication to their craft, despite how cumbersome it could be, is something which should instill in us a gratitude for how easy we have it today. Being able to buy ready-made paint at affordable prices, pre-stretched canvases, and the ability to refer to reference photos rather than being totally dependent upon the presence of a live model are things which we should be very grateful for, and which should inspire us to carry on the astronomical aspirations of the classical artists into heights which would have been unattainable to them. I would also greatly encourage young artists to pay close attention to their psyches by recording their dreams and gaining at least a general understanding of Jungian psychology, as it is within the unconscious that they will find an endless source of inspiration to produce art that is unique to themselves.

Je conseillerais aux jeunes artistes d’étudier attentivement les vieux maîtres. Cela peut sembler banal, je sais, mais le fait est que nous avons beaucoup à apprendre de leur patience et de leur dévouement à mener une telle vie, comme le travail à une époque où les matériaux étaient coûteux et où tout le processus créatif nécessaire pour produire une peinture à grande échelle était semblable à celui d’un film. Des équipes d’ouvriers étaient souvent employées pour aider à divers éléments du processus, comme le broyage des pigments et, dans de nombreux cas, la peinture sous couches. Au-delà des techniques phénoménales employées par les artistes de la Renaissance, leur dévouement à leur métier, malgré la lourdeur qu’il peut représenter, devrait nous inspirer une gratitude pour la facilité avec laquelle nous l’avons aujourd’hui. Pouvoir acheter de la peinture prête à l’emploi à des prix abordables, des toiles pré-étirées et la possibilité de se référer à des photos de référence plutôt que de dépendre totalement de la présence d’un modèle vivant sont des choses dont nous devrions être très reconnaissants et qui devraient nous inciter à poursuivre les aspirations astronomiques des artistes classiques à des hauteurs qui leur auraient été inabordables. J’encourage aussi vivement les jeunes artistes à porter une attention particulière à leur psychisme en enregistrant leurs rêves et en acquérant au moins une compréhension générale de la psychologie jungienne, car c’est dans l’inconscient qu’ils trouveront une source infinie d’inspiration pour produire un art qui leur est unique.

Reinterpretation of Caravaggio’s Entombment of Christ (closeup)

 

 


En savoir plus :

Instagram

Boutique Etsy

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire