Dan Zollinger, peintre spirituel

Dan Zollinger est un artiste américain versé dans la spiritualité. Portraits, figures bibliques et mystérieuses, sculpture, illustrations ou peintures, l’artiste s’est essayé à diverses techniques et mediums avant de se tourner principalement vers la peinture. Inspiré par les grands maîtres classiques, il a su trouver sa patte, à la fois baroque et poétique.

Fallen Angel.

~ Hello Dan! Can you tell us about your artistic background? (Bonjour Dan ! Pouvez-vous nous parler de votre parcours artistique ?)

Hello! Essentially, I’ve been a working artist since my teens. While in high school I did some sign painting, ran my own t-shirt screen printing business, designed logos for small businesses etc. I always loved to draw!

After attending art school in Pittsburgh Pennsylvania, I landed a job as a storyboard artist in NYC. This experience was invaluable, you had to work quickly, and it required strong fundamental skills. They were long hours but I still found time to study life drawing at the Art Students League of New York.

After 13 years in advertising I left the city to return to upstate New York, my birthplace. I started dabbling in sculpting and landed a position with a scenic art studio. I worked on large murals for venues such as the United Arab Emirates,backdrops for major ballet companies and worked on some large scale pieces for Universal Studio theme park. I then did a 7 year stint as a graphic designer doing illustration and design for Solo Cup and Dixie Cup. Placemats, cup designs, logos, menus etc. Eventually, I longed to get back to drawing and painting so I started showing at small local galleries on upstate New York. I did a couple of one man and group shows at that point.

I then got an opportunity to work with an old advertising colleague from New York , Anthony Freda. He had established clientele in most of the major magazines as a successful editorial illustrator. At his invitation, we joined forces and I jumped into editorial.

After a decade of editorial illustration for venues such as The New York Times, Washington Post, Esquire, Businessweek and Playboy magazines and many others. I once again longed for the creative freedom of  the fine arts. So I committed a few years ago to creating my own imagery and trying to find my own voice and subject matter.

Bonjour ! Je travaille essentiellement comme artiste depuis mon adolescence. Pendant mes études secondaires, j’ai fait de la peinture d’enseignes, j’ai dirigé ma propre entreprise de sérigraphie de t-shirts, j’ai conçu des logos pour les petites entreprises, etc. J’ai toujours aimé dessiner !

Après une école d’art à Pittsburgh en Pennsylvanie, j’ai décroché un emploi d’artiste scénariste à NYC. Cette expérience était inestimable, il fallait travailler rapidement, et elle exigeait de solides compétences fondamentales. C’était de longues heures, mais j’ai quand même trouvé le temps d’étudier le dessin à l’Art Students League of New York.

Après 13 ans de publicité, j’ai quitté la ville pour retourner dans le nord de l’État de New York, ma ville natale. J’ai commencé à m’adonner à la sculpture et j’ai obtenu un poste dans un atelier d’art scénique. J’ai travaillé sur de grandes murales pour des lieux tels que les Émirats arabes unis, des décors pour de grandes compagnies de ballet, et travaillé sur des pièces à grande échelle pour le parc à thème Universal Studio, puis j’ai travaillé pendant 7 ans comme graphiste en illustration et conception pour Solo Cup et Dixie Cup. Sets de table, motifs de tasses, logos, menus, etc. Finalement, j’avais envie de revenir au dessin et à la peinture, alors j’ai commencé à exposer dans de petites galeries locales du nord de l’État de New York. J’ai fait deux ou trois expositions individuelles et collectives à ce moment-là.

J’ai ensuite eu l’occasion de travailler avec un ancien collègue publicitaire de New York, Anthony Freda. Il avait une clientèle établie dans la plupart des grands magazines en tant qu’illustrateur éditorial à succès.

Après une décennie d’illustrations éditoriales pour des magazines tels que The New York Times, Washington Post, Esquire, Businessweek, Playboy et bien d’autres, je me suis lancé dans l’éditorial. J’aspirais une fois de plus à la liberté créative des beaux-arts. Je me suis donc engagé il y a quelques années à créer ma propre imagerie et à essayer de trouver ma propre voix et mon propre sujet.

The Magic Garden.

~ Why did you choose painting as a means of expression rather than another medium? (Pourquoi avez-vous choisi la peinture comme moyen d’expression plutôt qu’un autre médium ?)

I had sculpted primarily for a while around the time of the new millennium, after I left advertising, but I always found/made time to paint and draw. During my stint as a graphic designer I started dabbling with Photoshop and a mouse and trying to paint with it. Digital painting wasn’t very established at that point but I could see the potential it carried with it early on.

J’avais d’abord sculpté pendant un certain temps à l’époque du nouveau millénaire, après avoir quitté la publicité, mais j’ai toujours trouvé le temps de peindre et de dessiner. Pendant mon séjour en tant que graphiste, j’ai commencé à m’amuser avec Photoshop et une souris, et j’ai essayé de peindre avec. La peinture numérique n’était pas très établie à l’époque, mais je pouvais voir le potentiel qu’elle offrait dès le début.

Angel in a Field.

~ You describe your art as « spiritual », we can indeed see angels and even Christ on the cross among your works. Do you have any beliefs that feed him? (Vous décrivez votre art comme « spirituel », nous pouvons en effet voir des anges et même le Christ sur la croix parmi vos œuvres. Avez-vous des croyances qui le nourrissent ?)

Well I was born into an Italian-American family with a strong tradition in the Roman Catholic Church. My earliest exposures to Art were in these grand and beautiful churches of my youth. The imagery of marble, stained glass, painting and architecture left an indelible mark on my artistic psyche without question.

Eh bien, je suis né dans une famille italo-américaine avec une forte tradition catholique romaine. Mes premiers contacts avec l’art ont eu lieu dans ces grandes et belles églises de ma jeunesse. L’imagerie du marbre, du vitrail, de la peinture et de l’architecture a laissé une marque indélébile sur mon psychisme artistique sans aucun doute.

Holyman.

~ In 2018, you exhibited several works on the theme of the Great War. Are you a history buff? (En 2018, vous avez exposé plusieurs œuvres sur le thème de la Grande Guerre. Êtes-vous un passionnée d’Histoire ?)

While I do have a strong interest in history, I am by no means a history “buff”. While it wasn’t a conscious decision to begin the “Ghosts of War” series in 2017, in hindsight, I believe it was a way of working through the grief of losing my brother Ron who was only 56. It was a dark, tragic time and I believe my preoccupation with mortality at that point drove me towards the life and death theme of war.

Unbeknownst to me, as I completed the series, the 100 year anniversary of the Great War had arrived. I was subsequently contacted by Helikon Gallery in Denver,  Colorado and offered a part in their group show on the subject of the Great War’s 100 year anniversary. They are a wonderful gallery! The timing was serendipitous.

Bien que je m’intéresse beaucoup à l’Histoire, je ne suis en aucun cas un « fanatique ». Même si ce n’était pas une décision consciente de commencer la série « Ghosts of War » en 2017, avec le recul, je crois que c’était une façon de surmonter la douleur de la perte de mon frère Ron, qui n’avait que 56 ans. C’était une période sombre et tragique, et je crois que ma préoccupation pour la mortalité à ce moment-là m’a poussé vers le thème de la vie et de la mort propre à la guerre.

À mon insu, lorsque j’ai terminé la série, le centenaire de la Grande Guerre était arrivé. J’ai ensuite été contacté par la Helikon Gallery à Denver, Colorado, et j’ai participé à une exposition collective sur ce thème. C’est une merveilleuse galerie ! C’était un heureux hasard.

Truce.

~ You have also created a series of paintings entitled « Transcend Series ». Can you tell us about it? What is the genesis? (Vous avez également créé une série de tableaux intitulée « Transcend Series ». Pouvez-vous nous en parler ? Quelle en est la genèse ?)

The “Transcend Series “ was my emergence from the dark period of “Ghosts of War” and the loss of my brother. In it, I try to focus on the unseen forces behind this veil of mortality we dwell in. In a way it’s still in the same vein as “ Ghosts of War” yet with a more positive, mystical, spiritual point of view. A strong point of the theme is Woman as Goddess, heroine, mystic, for many years I gravitated towards the male subject as “hero” yet I find the“heroine” to be infinitely more fertile ground both visually and psychologically.

« Transcend Series » a permis l’émergence de la période sombre des « Fantômes de la guerre » et de la perte de mon frère. J’essaie de me concentrer sur les forces invisibles qui se cachent derrière le voile mortel dans lequel nous vivons. D’une certaine manière, c’est toujours dans la même veine que « Ghosts of War », mais avec un point de vue plus positif, mystique et spirituel. Un point fort du thème est la femme en tant que déesse, héroïne, mystique ; pendant de nombreuses années j’ai gravité vers le sujet masculin en tant que « héros » mais je trouve que l' »héroïne » est un terrain infiniment plus fertile tant sur le plan visuel que psychologique.

Firefly.

~ « Botticelli Angel” is an absolutely magnificent painting. We can clearly see the reference to Botticelli’s Venus. Who are your masters in painting? (« Botticelli Angel » est un tableau absolument magnifique. On voit clairement la référence à la Vénus de Botticelli. Qui sont vos maîtres en peinture ?)

Thank you! This was a seminal piece for me, inspired by an estranged former friend, the red wing is a metaphor of betrayal of trust. We had both shared an affinity for Botticelli. Muses come, and muses go.

This is a broad question without doubt! I’ve always had a voracious appetite and artists so there are many but I’ll try and give it a shot. Michelangelo, DaVinci, Botticelli, Bernini, Pollack, DeKoonig, Rodin,Redon, and on a more contemporary, note, I am fascinated by Neo Rauch!

I am definitely leaving out a slew of fantastic contemporary artists I commune with on Instagram  but I’m sticking to more historical figures here I guess.

Je vous remercie ! Pour moi, c’était une pièce phare, inspirée par un ancien ami, l’aile rouge est une métaphore de la trahison de la confiance. Nous avions tous les deux une affinité pour Botticelli. Les muses viennent, et les muses partent.

C’est sans aucun doute une vaste question ! J’ai toujours eu un appétit vorace et des artistes il y en a beaucoup, mais je vais essayer de donner quelques noms. Michelangelo, DaVinci, Botticelli, Bernini, Pollack, DeKoonig, Rodin, Redon, et sur une note plus contemporaine, je suis fasciné par Neo Rauch !

Je suis définitivement en train de laisser de côté un tas d’artistes contemporains fantastiques avec lesquels je communie sur Instagram, mais je m’en tiens à des personnages plus historiques ici.

Botticelli Angel~the Red Wing of Betrayal.

~ In general, what inspires you to create? (En général, qu’est-ce qui vous inspire à créer ?)

I suppose creating images is an opportunity to create our own personal utopia, or at other times a way to work through pain, joy, change. I must admit that thanks to the influence of my mother Susan, my late brother and I were encouraged to create and use our imagination on a daily basis. When younger, pride was a driving force to a degree, the desire and urge to master something. In time, and with reflection and life’s experiences, it becomes a more spiritual enterprise. At least that’s how I feel about it!

Je suppose que réaliser des images est une occasion de créer notre propre utopie personnelle, ou à d’autres moments une façon de travailler à travers la douleur, la joie, le changement. Je dois avouer que grâce à l’influence de ma mère, Susan, mon défunt frère et moi avons été encouragés à créer et à utiliser notre imagination au quotidien. Quand j’étais plus jeune, la fierté était une force motrice jusqu’à un certain point, le désir et l’envie de maîtriser quelque chose. Avec le temps, et avec la réflexion et les expériences de la vie, ça devient une entreprise plus spirituelle. Du moins, c’est ce que je ressens !

Transcend n°11.

~ What question I didn’t ask would you have liked to answer? (Quelle question que je n’ai pas posée aurais-tu aimé répondre ?)

Maybe, “Have you struggled to find your subject matter?”

The answer would be YES, it’s taken have a century to do so, for me. But it’s been worth the wait.

Peut-être, « Avez-vous lutté pour trouver votre sujet ? »

La réponse serait OUI, il a fallu un siècle pour le faire, selon moi. Mais ça valait le coup d’attendre.

From « Transcend Series ».

~ To  conclude, what are your future plans? (En conclusion, quels sont vos projets d’avenir ?)

Immediately speaking, I am working to put a body of work together in oils on a larger scale than my digital works. I’m looking to do some international shows and reach more people with my work.

I’d like to express my sincerest thanks to you for showing an interest in my work. One of my greatest motivations is to have my work bring a positive emotional impact to  others.

Thanks so much!

En ce moment, je travaille à mettre en place un ensemble d’œuvres à l’huile sur une plus grande échelle que mes œuvres numériques.

J’aimerais vous remercier sincèrement pour l’intérêt que vous portez à mon travail. L’une de mes plus grandes motivations étant que mon travail ait un impact émotionnel positif pour les autres.

Merci beaucoup !

The Magic Wood.

 

 


En savoir plus :

Site

Instagram

Twitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire