Capela dos Ossos de Faro

Après une absence prolongée et des vacances bien méritées, votre serviteur vous revient avec une visite peu commune dans ses bagages. Cette fois-ci, nous ne baladerons pas dans les allées brumeuses d’Outre-Manche, car je vous emmène directement en territoire lusitanien, à Faro. Cette petite ville portuaire plutôt modeste échappe à la horde de touristes saisonniers qui lui préfèrent les stations balnéaires de l’Algarve. Que diable allons-nous faire dans le sud du Portugal, me demanderez-vous ?

Il ne sera point question de plages et de baignades, mais plutôt d’une chapelle tout à fait particulière.

Les Portugais sont connus pour être assez religieux, comme en témoignent les nombreuses églises, couvents et autres bâtisses qui pullulent à chaque coin de rue.

Ainsi, l’étape finale de notre expédition se trouve dans la Igreja da Ordem Terceira de Nossa Senhora do Monte do Carmo ou plus simplement Igreja do Carmo église du carmel ou église des carmélites, selon les traductions), un monument baroque construit en 1719 grâce à l’or récolté lors des expéditions coloniales en Amérique du Sud (1). Avec sa façade blanche lavée à la chaux, ses rehauts de couleurs et son double clocher, l’église ressemble à la plupart des constructions de la région, un mélange d’architecture baroque et d’influence mauresque. Le lieu insolite qui nous intéresse se trouve niché au cœur de cet édifice. Poussons la porte d’entrée, dépassons les myriades de luxueuses sculptures et d’autels en bois peint, et dirigeons-nous prestement vers le jardin de l’église.

Nous y voici. À l’abri des regards, se dresse une petite chapelle répondant au nom de Capela dos Ossos, entièrement bâtie à l’aide d’ossements et de crânes, provenant de 1245 carmes exhumés du cimetière de Faro (2) au cours du XIXe siècle, à cause d’une évidente surpopulation en ces lieux. Les os sont incrustés dans le mortier, arrangés en différents motifs géométriques, et les crânes font face à l’intérieur de la pièce, comme si les moines continuaient à observer les visiteurs de leurs orbites vides.

 

Cette chapelle fait donc également office d’ossuaire et d’objet d’art memento mori. En outre, sur le fronton de l’entrée est inscrit la citation suivante : « Pára aqui a considerar que a este estadohás-de chegar – 1816 », qui peut se traduire par : « Arrêtez-vous ici et pensez que vous serez, vous aussi, un jour dans cet état. » (3)

Cette phrase reflète bien l’esprit memento mori qui consiste à se rappeler la breveté et la futilité de l’existence humaine au sein de l’équilibre cosmique. Le visiteur curieux et pensif pourra admirer toute la dextérité dont ont fait preuve les artisans de l’époque pour produire cette fresque géante aux motifs géométriques parfaits, déployée des murs au plafond de la chapelle.

Par sa situation géographique très méridionale, la Capela dos Ossos de Faro fait sûrement partie des ossuaires les moins macabres d’Europe. Notez qu’il existe une plus grande chapelle similaire (et bien plus connue), la Capela dos Ossos de la Igreja de São Francisco, dans la ville d’Évora.

L’entrée de l’église est située dans le beffroi de gauche et l’accès vers la Capela dos Ossos est fléché à l’intérieur du bâtiment.

Si par le plus heureux des hasards vous vous retrouvez en villégiature dans l’Algarve, à déambuler comme une âme errante à la recherche d’un coin ombragé, sachez que cette modeste chapelle pour le moins insolite vous accueillera le plus « chaleureusement » possible…

 


Note : les photographies sont toutes de moi, sauf mention contraire.

Sources :

(1) https://www.portugalvisitor.com/portugal-city-guides/portugal-attractions/igreja-do-carmo
(2) https://www.atlasobscura.com/places/capela-de-ossos-bone-chapel
(3) http://www.algarve-tourist.com/faro-fr/chapelle-des-os-faro-capela-dos-ossos-Igreja-carmo-fr.html


Adresse : Capela do Ossos de Faro, Prix : 2 euros
Horaire : 9h à 12h et 14h à 18h

(NB : la plupart des sites touristiques portugais ferment à l’heure de la « siesta », donc entre 12h et 14h)

1 Commentaire

Laisser un commentaire