Interview des Sibériens de Nytt Land : découvrir la folk shamanique

crédit @Valkyries Webzine

Aujourd’hui j’aimerais changer mes habitudes, et plutôt que de vous parler de défunts artistes suédois, c’est sur de la musique russe actuelle que mon article portera !

J’ai eu la chance de découvrir Nytt Land en août 2018 lors du festival annuel Midgårdsblot, en Norvège. Seuls deux musiciens étaient alors sur la petite scène, mais le chant mystique et les yeux envoutés d’une shamane accompagnée par les tambours nous transportaient droit vers le Grand Nord, où les voix gutturales mettent à l’honneur la nature scandinave.

Actifs depuis 2013, c’est surtout depuis 2015 que le groupe Nytt Land a défini son style avec l’album Hávamál. Le couple Natalya et Anatoly Pahalenko sont avant tout des historiens, amoureux de la nature sibérienne et des instruments folk, et ils ont accepté de répondre à mes questions ! Je vous invite donc à lire cette interview en version originale et/ou retranscrite en français.

Crédit @Eternal Terror Webzine

~ Deay Nytt Land, I’m very glad to ask you some questions and so to be able to introduce you to my friends and french readers. You’re active since 2013, what brings you to this musical project? (Cher Nytt Land, je suis vraiment heureuse de vous poser quelques questions et donc d’être capable de vous présenter à mes amis et lecteurs français. Vous êtes actifs depuis 2013, qu’est-ce qui vous a amené à réaliser ce projet musical ?)

Hello! Well, it was exactly as a band that we appeared in 2015, since our first album “Nytt Land” was released in the winter of 2015, and the first live performance of band took place in April 2015. Yes, in 2013, our searches and active experiments in this musical direction began, but as part of a completely different project, and by the end of 2014, we decided to create a NYTT LAND. Well, I became interested in folk and ethnic music in the early 2000s, but since we live in a very small city in Siberia, it is difficult to find like-minded musicians here. And all these years, playing in various rock and metal bands, I was in search of my own style.

In fact, the big push was the moment when in 2012 we heard the Swedish band GARMARNA. It is their sound that has opened for us the world of Nordic music.

Hello ! Eh bien, le groupe est vraiment apparu en 2015, puisque notre premier album Nytt Land a été enregistré en hiver 2015, et la première performance live du groupe s’est déroulée en avril 2015. Oui, en 2013, nos recherches et nos expériences ont commencé dans cette direction musicale, mais en tant que projet complètement différent, et à la fin  2014, nous avons décidé de créer NYTT LAND. Bon, j’ai commencé à m’intéresser à la musique folklorique et ethnique au début des années 2000, mais comme nous vivons dans une très petite ville de Sibérie, il est difficile de rencontrer des musiciens similaires ici. Et avec toutes ces années à jouer dans des groupes de rock et metal divers, j’étais en recherche de mon propre style.

En fait, le gros déclenchement, c’est en 2012 quand nous avons entendu le groupe suédois GARMARNA. C’est leur son qui nous a ouvert le monde de la musique nordique.

~ Were you musicians since your childhood, did your family brought you to music or was your passion for music born later? How did you end up using traditional folk instrument such as the tagelharpa and the kantele? (Étiez-vous musiciens depuis votre enfance, est-ce que votre famille vous a amené à la musique ou votre passion est-elle née plus tard ? Comment avez-vous fini par utiliser des instruments folk traditionnel comme le tagelharpa et le kantele ?)

We became interested in music and playing instruments already in our teens, at about 15-16 years old, not earlier. No, in our families there are no musicians, but since childhood I wanted to be an artist, to perform on stage. I gathered my first rock band at only 20 years old, and we immediately began to compose our songs in the style of Metallica. Yes, and as I said above – in the early 2000s I started looking for my own sound, and as a result of these searches, we came to the instruments that are now we are playing. Natasha and I are historians, we give lectures on the Viking era at Omsk State Pedagogical University, so our professional interests and musical interests coincided, and that’s cool.

Nous nous sommes intéressés à la musique et à la pratique des instruments dès l’adolescence, vers 15-16 ans, pas avant. Non, dans nos familles, il n’y a pas de musiciens, mais depuis mon enfance, je voulais être artiste, jouer sur scène. J’ai réuni mon premier groupe de rock à seulement 20 ans et nous avons immédiatement commencé à composer notre musique dans le style de Metallica. Oui, et comme je l’ai dit plus haut – au début des années 2000, j’ai commencé à chercher mon propre son et, à la suite de ces recherches, nous sommes arrivés aux instruments que nous jouons maintenant. Natasha et moi sommes des historiens. Nous donnons des conférences sur l’époque des Vikings à la Pedagogical University d’Omsk. Nos intérêts professionnels et nos intérêts musicaux ont donc coïncidé, et ça c’est cool.

@Nytt Land band camp

~ Could you explain the use and importance of languages in your music? I’ve noticed you used English, Swedish, Old Norse, Icelandic… Correct me if I’m mistaken but I haven’t notice any song in Russian? (Pourriez-vous expliquer l’utilisation et l’importance des langues dans votre musique ? J’ai remarqué que vous utilisiez l’anglais, le suédois, le vieux norrois, l’islandais… Corrigez-moi si je me trompe, mais je n’ai pas remarqué de chanson en russe ?)

For us, as for historians, it is very important to convey the very essence of the source with which we work, so we prefer the original texts in the languages in which they were created. Well and in the same way, I believe that it is in the performance of these ritual songs in the original languages that the very true code is laid, the magic that gave rise to these texts. This is the opening of the gates between time and space, eternity. We sing only in Old Icelandic, there are also fragments and one whole song in Russian and in the new album you will also hear songs in the Khanty language, these are indigenous tribes of that part of Siberia in which we live. We study the languages we sing, we have such an opportunity and in fact it is a very cool experience.

Pour nous, comme pour les historiens, il est très important de transmettre l’essence même de la source avec laquelle nous travaillons. Nous préférons donc les textes originaux dans les langues dans lesquelles ils ont été créés. Eh bien, de la même manière, je pense que c’est dans l’interprétation de ces chants rituels dans leurs langues originales que le vrai sens est écrit, et dans laquelle réside la magie qui a donné naissance à ces textes. C’est une ouverture des portes entre le temps et l’espace, l’éternité. Nous ne chantons qu’en vieil islandais, il y a aussi des fragments et une chanson entière en russe et dans le nouvel album, vous entendrez également des chansons en langue Khanty, ce sont des tribus autochtones de la partie de la Sibérie dans laquelle nous vivons. Nous étudions les langues que nous chantons, nous avons une telle opportunité et c’est en fait une expérience très cool.

~ I’ve been amazed by this video of Natalya ! I am very curious: for how long have you trained Natalya to get such a voice, and where does your inspiration come from? How did you learn it? (J’ai été stupéfaite par cette vidéo de Natalya ! Je suis très curieuse : depuis quand t’es-tu formée, Natalya, à avoir une telle voix et d’où vient ton inspiration ? Comment as-tu appris ?)

Thanks! This is the traditional vocal technique of the peoples of Siberia and Altai, called « kargyraa ». In fact, this is mainly a male vocal technique, since women rarely manage to master it, but since Natasha is a very unique musician, she was able to learn this technique. Learning the basics for everyone takes a different amount of time, and then practice, this is standard as in the case of any other activity. Actually, on the video Natasha performs a fragment of the song that was recorded for our new album, so of course, she had to seriously and hard train. It also took some time for me, and I constantly have to practice to keep my voice normal.

Merci ! C’est la technique vocale traditionnelle des peuples de Sibérie et de l’Altaï, appelée « kargyraa ». En fait, il s’agit principalement d’une technique vocale masculine, car les femmes parviennent rarement à la maîtriser, mais comme Natasha est une musicienne tout à fait unique, elle a pu apprendre cette technique. Apprendre les bases pour tout le monde prend un laps de temps différent, puis il s’agit de pratiquer, comme dans le cas de toute autre activité. En fait, dans la vidéo, Natasha interprète un fragment de la chanson qui a été enregistrée pour notre nouvel album. Elle doit donc s’entraîner dur et sérieusement. Cela a aussi pris du temps pour moi et je dois constamment m’entraîner pour garder une voix normale.

~ Your previous album was inspired by the Poetic Edda. What will be your next inspiration and could you tell us which one (if it isn’t a secret)? (Votre album précédent a été inspiré par l’Edda poétique. Quelle sera votre prochaine inspiration et pourriez-vous nous dire laquelle (si ce n’est pas un secret)?)

All of our previous albums were based on songs from Elder Edda and I think the following will not be an exception. This is the conceptual and creative foundation that is at the heart of the NYTT LAND’s creativity. Yes, of course, the traditional culture of Siberia is no less rich and beautiful than the epic of ancient Scandinavia and we also turn to it in our new album, you will hear it very soon. This is a very important step for us, since ancient Siberian songs have never been heard on the world stage and it is a great honor for us to present our rich culture to people living in other countries, so we are doing very serious work on texts and music. This is a very deep and beautiful cultural layer, real songs of the ancient world, of those times when the gods were not born yet, and people worshiped heaven and fire and each tribe had its own totem-sacred animal. This is real magic, primordial, ancient. Due to the fact that these Siberian tribes have preserved their language and culture – we have the opportunity to touch this world, to become a part of it in the new album of NYTT LAND “CVLT” which will be released in 2020!

Tous nos précédents albums étaient basés sur des chansons de l‘Elder Edda et je pense que les suivants ne feront pas exception. C’est la base conceptuelle et créative qui est au cœur de la créativité de NYTT LAND. Oui, bien sûr, la culture traditionnelle de la Sibérie n’est pas moins riche ni moins belle que l’épopée de l’ancienne Scandinavie et nous y revenons également dans notre nouvel album, vous l’entendrez très bientôt. C’est une étape très importante pour nous, car les anciennes chansons sibériennes n’ont jamais été entendues sur la scène mondiale et c’est un grand honneur pour nous de présenter notre riche culture à des personnes vivant dans d’autres pays. Nous travaillons donc très sérieusement sur les textes et la musique. C’est une couche culturelle très profonde et magnifique, de vrais chants de l’ancien monde, des temps où les dieux n’étaient pas encore nés, où les gens idôlatraient le paradis et le feu, et où chaque tribu avait son propre animal totem sacré. C’est de la vraie magie, primordiale, ancienne. Etant donné que ces tribus sibériennes ont préservé leur langue et leur culture, nous avons la possibilité de toucher ce monde et de faire partie de celui-ci dans le nouvel album de NYTT LAND, CVLT, qui sortira en 2020 !

~ One last question: Do you think neo-folk / pagan music (I think about yours, Heilung, Wardruna, etc.), so close to Nature by the sound of hand-made instruments its paganism and by its lyrics, could drive us to reconnect with our environment and teach us to be more respectful toward it? (Une dernière question : pensez-vous que la musique néo-folk / païenne (je pense à la vôtre, Heilung, Wardruna, etc.), si proche de la nature par le son d’instruments fabriqués à la main, son paganisme et ses paroles, pourrait nous pousser à renouer avec notre environnement et nous apprendre à être plus respectueux à son égard ?)

All this already exists within us all – respect for nature, our roots –, we just need to feel them. And our music is probably more like a certain vehicle, something that should remind people that the world in which we all live is more than just cities and society.

Tout cela existe déjà en nous tous – le respect de la nature, de nos racines –, nous avons juste besoin de les ressentir. Et notre musique est probablement comme une sorte de véhicule, quelque chose qui devrait mener les gens à se rappeller que le monde dans lequel nous vivons tous est bien plus que les villes et la société.

Crédit @Facebook officiel Nytt Land

L’univers de Nytt Land nous ouvre les portes d’un monde ancien où l’homme païen savait encore écouter la nature respirer. Avec leur prose islandaise, les voix gutturales du couple transportent jusqu’aux fonds des forêts scandinaves hostiles, mais où il fait bon de s’y perdre et y raviver nos racines.

La plupart de leur instruments sont réalisés par leurs propres mains, ils accordent une grande importance à la création musicale dès son origine, c’est-à-dire par la réalisation personnelle de leurs « outils ». Selon eux, c’est la voix de l’arbre qui s’exprime par l’instrument qu’ils ont confectionné à partir de son bois.

Je vous invite donc à  découvrir ce groupe surprenant aux ambiances shamaniques et grandioses. Difficile de faire le choix d’un titre en particulier pour vous conseiller, mais « Ragnarök » issu du nouvel album Odal sorti en 2018 me semble réunir l’essence de Nytt Land.


En savoir plus :

Une interview en anglais un peu plus ancienne de Peekaboo ici.

Facebook

Bandcamp

Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire