Mignonneries suédoises !

Force de parcourir livres, sites et bibliothèques sur l’art et la culture scandinave, je me suis mise à remarquer avec un intérêt grandissant ces petites illustrations nombreuses et délicieuses qui parsèment les contes et le folklore suédois. Loin d’être anodines, j’y ai découvert beaucoup de délicatesse, de féérie et de magie ; elles sont un peu à mon œil ce que le chocolat du calendrier de l’Avent est à mon palais !

Je vous propose de découvrir succinctement trois illustratrices et illustrateurs au crayon léger qui ont enchanté mon regard par des petites scènes colorées, dans lesquelles vivent agréablement princesses, renards, tomte (lutin de noël scandinave), et bien d’autres êtres enchantés encore.

Jenny Nyström (1854-1946)

Jenny Nyström, @Kalmar Museum

La première fois que j’ai aperçu l’œuvre de Jenny Nyström, c’était avant tout dans un livre sur la mythologie nordique. Jenny a réalisé diverses œuvres au service des mythes et des légendes des sagas scandinaves mais aujourd’hui, nous allons nous attarder surtout sur sa production de cartes de Noël et ses illustrations pour enfants.

Née à Kalmar en 1854, le musée municipale a dédié une page web à l’art de Jenny Nyström pour les curieux : ici ! L’on y apprend que le musée de Kalmar y présente son œuvre de manière permanente, de ses peintures académiques à ses petites illustrations pour ouvrages et journaux. Jenny Nyström a en effet eu une éducation artistique académique à Göteborg puis à Stockholm avant d’illustrer contes et poèmes.

Selon le site Fafnir.fr, Jenny « fut aussi une pionnière en matière de cartes postales illustrées, un moyen de correspondance qu’elle avait découvert lors de son séjour en France. À partir des années 1880, elle produisit des centaines de cartes de vœux, en particulier des cartes de Noël. »

Jenny Nyström est donc surtout connue pour avoir illustré les livres de l’écrivain Viktor Rydberg, comme Lille Viggs äfventyr på julafton (Les aventures de Petit Vigg à Noël) ou encore ses poèmes parus dans le recueil Tomten, ainsi que ses propres créations littéraires.

Je vous invite à découvrir plus de ses illustrations dans la database du musée : Jenny Nyströms illustrationer.

Jenny Nyström , Tomte till häst (Tomte sur un cheval), 1931 @Artnet

Elsa Beskow (1874-1953)

Elsa Beskow, illustration pour la Sankta Lucia, @pinterest

Elsa est une enchanteresse : quelle surprise et délice quand je tombai sur ses œuvres au Nationalmuseum de Stockholm ! L’art d’Elsa est peuplée d’enfants-champignons, de famille royale à tête de fraises, de garçon-noisette… Ses illustrations sont claires, d’une grande fraîcheur, et d’une innocence qui ravit petits et grands.

Elsa a commencé sa carrière en tant qu’illustratrice en 1894, en contribuant au magazine pour enfants Jultomten. Durant sa carrière, elle publia une quarantaine d’ouvrages dans lesquels elle mêle habilement le réel à l’imaginaire.

Cette charmante illustration d’une jeune fille apportant un plateau plein de victuailles, des bougies sur la tête, est bien sûr l’illustration par excellence de la fête de la Sankta Lucia. Fête qui se déroule tous les 13 décembre, la Sankta Lucia sonne l’arrivée de l’hiver : le solstice d’hiver est célébré, et l’on se réconforte de la nuit la plus longue en partageant café, vin chaud, sucreries, kanelbullar (gâteaux suédois à la cannelle), ou de lussekatter (brioches au safran).

 

Elsa Beskow, Tomtebobarnen, färgplansch till 9e uppslaget, 1910 @Nationalmuseum Stockholm
Elsa Beskow, Petters och Lottas Jul (Bilderbok) @Nationalmuseum Stockholm

Le prix Elsa Beskow a été créé en 1958 pour récompenser les meilleurs illustrateurs suédois ! Chaque année, le prix est décerné à des dessinateurs pour enfants, et si vous désirez connaître quelques artistes récompensés, vous trouverez les noms sur cette page : Elsa Beskow-plaketten. Nous retrouvons en premier l’écrivaine et illustratrice Tove Jansson, finlandaise, mais dont la réputation en Suède n’est plus à faire…

 

 

Lennart Helje (1940-2017)

Lennart Helje, God Jul
@pinterest

Je ne m’avancerai pas trop en informations sur cet illustrateur que j’ai par hasard découvert dans un fil d’actualité…  Cette tendresse entre un petit tomte et un renard m’a tout de suite attendrie. Il ne m’en fallait pas plus pour partir à la recherche de la main derrière l’image : j’appris alors le nom de Lennart Helje, illustrateur plus contemporain puisqu’il nous a quitté en 2017.

L’on retrouve beaucoup d’illustrations à son nom sur Pinterest, mais peu d’informations concrètes… Beaucoup d’infos d’ailleurs erronées circulent (donc non, j’ai bien vérifié : Lennart n’est point danois).

Cependant, sur le site suédois Libris, plateforme regroupant les livres dans les collections bibliothéquaires suédoises, nous apprenons que son art a illustré des livres de Krister Green alias Erik Arpi comme Den första jultomten (Le premier lutin de Noël).

Lennart Helje@pinterest

 

La page Wikipédia suédoise sur Lennart nous apprend aussi qu’il est né à Lima en Suède (proche de la frontière norvégienne) et qu’il est surtout connu pour ses cartes de Noël et les motifs de tomte. Son tomte est très souvent en compagnie d’un animal domestique ou sauvage : renard, oiseau, chat…

Il réalisa cartes, timbres à l’occasion des fêtes de fin d’année, mais aussi la décoration d’une collection de vaisselle pour l’Arabie !

Une anecdote nous renseigne également qu’un artiste finlandais plagierait les œuvres de Lennart, et imiterait sa signature sur des « inédits »… Mais la couleur et la technique spécifiques à Lennart rend l’expertise possible !

 

 

Lennart Helje @twitter

Si vous n’êtes toujours pas rassasiés, je vous conseille de redécouvrir Ivar Arosenius à l’origine du livre Kattresan (Le voyage du chat), conçu pour sa fille que nous pouvons joyeusement parcourir ici : Kattresan på litteraturbanken.

Mais aussi, et évidemment, vous plonger encore une fois dans l’art de l’illustrateur suédois peut-être le plus connu : John Bauer dont je ne manquerai pas de présenter l’oeuvre si le coeur vous en dit !

 

 

La présentation de ces artistes-illustrateurs fut très rapide ! J’espère néanmoins que cet article vous a attendri et ravi les pupilles ! L’autrice vous souhaite une très bonne année !

1 Commentaire

Laisser un commentaire